Magazine Poésie

Chanson sur trois notes de cendres (Edmond Jabès)

Par Arbrealettres
Chanson sur trois notes de cendres (Edmond Jabès)


Ils ont dit que ma poitrine était un clairon
et ils ont soufflé dans ma bouche.

Ils ont dit que ma poitrine était un tambour
et ils m’ont piétiné à en mourir.

Ni tambour ni clairon.

Ils ont dit que j’étais la chanson
qui fait tourner la terre

et ils m’ont vendu au vent.

(Edmond Jabès)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine