Magazine Livres

Travail à domicile...

Par Céline Poncet

Entre ce que j'imaginais du travail à la maison quand j'étais encore salariée et ma vie aujourd'hui, il y a comme un décalage... 
Petit témoignage en images qui trouverait sa raison d'être dans vos commentaires...

Travail à domicile...
Travail à domicile...

Le pigeonnier : mon futur espace de travail, entre atelier et bureau... quand le toit sera refait, avec la charpente, et le plancher... Ah oui, et quand il y aura l'électricité aussi... 
Comme on dit, quand mes poules auront...
Mes voisins directs : pas très causants... Mais heureusement, en faisant quelques pas de plus, on rencontre des gens bienveillants et accueillants. Mieux que des voisins : des amis en devenir !
Cassis, mon chat qui se promène un peu trop souvent à mon goût sur le clavier et dans mon pot à crayons.
La nature, qui m'inspire chaque jour. J'avais eu l'idée saugrenue de m'essayer à l'aquarelle il y a quelques années mais j'avais vite trouvé ce que je faisais assez médiocre. Aujourd'hui, j'ai rouvert le carton de ces premiers pas maladroits et je me lance à nouveau dans l'apprentissage. J'aimerais tellement exprimer la générosité de la nature bienveillante qui nous entoure... 
Les roses : un peu cliché cette photo mais j'avais envie de leur garder une place sur l'écran, qui redonnerait un peu de ce que je vois par ma fenêtre en bossant.
J'aurais pu aussi faire tourner une photo de mon potager recouvert de mauvaises herbes et de plants de tomates gelés....
Donc, pour être concrète, dans un premier, tout premier temps, travailler chez moi, c'est dans l'ordre des photos :
  • essayer de faire entrer un temps et un espace de travail dans ce qui est le coeur de sa vie personnelle : la maison. En attendant de gagner beaucoup d'argent pour retaper le pigeonnier, première préoccupation : se faire une place quelque part sans que les autres (qu'on aime, il faut bien y penser !) se sentent dépossédés. J'y travaille !
  • dépenser un peu de son capital énergie pour expliquer à son entourage que, non, c'est pas parce qu'on est une grande partie de la journée à la maison qu'on est disponible n'importe quand pour n'importe quoi et pour tous ceux qui passent... Y'a du boulot...
  • ne pas oublier de jouer avec le chat, donner à manger aux poules, se balader avec le chien, prendre le temps d'entrer dans une de ces conversations décalées sur msn avec ses amis, cuisiner, faire un peu de ménage, y tout, y tout. Bref : ne pas se laisser manger tout cru par ce travail qui n'a ni horaires, ni temps compté.
  • Se ressourcer, sortir, aller à la rencontre de tout ce qui, en dehors de nous et au-dehors tout court, nous enrichit, nous fait réfléchir, nous enchante. 
    ah oui, mon presque mari me dit : ne pas penser que les autres de la maison doivent en faire plus sous prétexte que madame est over-bookée.... Oups.
J'en appelle à vos témoignages. Comment vous faites, vous ? 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Céline Poncet 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine