Magazine Culture

James Joyce

Par Florence Trocmé

James Joyce est né à Dublin le 2 février 1882. Après des études dans une école de jésuites, il étudie à partir de 1898 la philosophie et les langues à l’Université de Dublin. Il exerce plusieurs métiers en France en 1902, revient en Irlande au moment du décès de sa mère. Il vit à partir de 1904 avec Nora Barnacle (qu’il épousera en 1931), voyage et s’installe à Trieste où il enseigne à l’école Berlitz et donne des cours particuliers, notamment à Italo Svevo. En 1915, pendant la Première Guerre mondiale, il s’installe à Zurich où il achève Ulysses. En 1920, sur les conseils d’Ezra Pound, il s’établit à Paris où il rencontre Valery Larbaud, Sylvia Beach qui publie Ulysses (le livre fut censuré en Grande Bretagne et aux États-Unis) et Adrienne Monnier qui en publie la version française en 1929. En 1923, il commence Finnegans Wake, dont la dernière version ne sera publiée qu’en 1939. Il souffre d’un glaucome et achève sa vie quasiment aveugle. Il retourne à Zurich après la défaite de la France et y meurt le 13 janvier 1941 d’un ulcère du duodénum.

•Bibliographie (en français)
Dedalus, Portrait de l’artiste jeune par lui-même, traduit par Ludmila Savitzky, 1924 ; traduction révisée par jacques Aubert, 1982
Gens de Dublin, traduit par Yva Fernandez, Hélène du Pasquier, Jacques-Paul Raynaud, préface de Valery Larbaud, 1926 ; nouvelle édition, traduit par Jacques Aubert, 1974
Ulysse, traduit par Auguste Morel assisté par Stuart Gilbert, revue par Valery Larbaud et l’auteur, 1929
Stephen le héros, fragment de la première partie de Dedalus, traduit par Ludmila Savitzky, 1948 ; traduction révisé&e par Jacques Aubert, 1982
Les Exilés, théâtre, traduit par J. S. Bradley, 1950 ; traduction révisée par Jacques Aubert, 198
Finnegans Wake, Fragments, traduit de l’anglais par André du Bouchet, préface de Michel Butor, suivi de Anna Livia Plurabelle, traduit de l’anglais par Samuel Beckett, Alfred Peron, James Joyce, Paul Léon, Eugène Jolas, Yvan Goll, Adrienne Monnier, Philippe Soupault, préface de Philippe Soupault, 1962
Lettres, édition de Stuart Gilbert, traduit par Marie Tadié, 1962
Essais critiques, édition de E. Masson et Richard Ellmann, traduit de l’anglais par Élisabeth Janvier, 1966
Le Chat et le Diable, traduit de l’anglais par jacques Borel, 1966.
Poèmes (Chamber Music, Pomes Penyeach), traduit et préfacé par Jacques Borel, 1967
Lettres, tome II, édition de Richard Ellmann, traduit par Marie Tadié, 1973
Giacomo Joyce, édition de Richard Ellmann, traduit par André du Bouchet, 1973
Lettres, tome III, édition de Richard Ellmann, traduit par Marie Tadié, 1981
Finnegans Wake, Traduit et présenté par Philippe Lavergne, 1982
Lettres, tome IV, édition de Richard Ellmann, traduit par Marie Tadié, 1986
Œuvres, tome I (1901-1915), et tome II (1915-1932), sous la direction de Jacques Aubert, Bibliothèque de la Pléiade, 1982 et 1995

•(en anglais)
Chamber Music, 1907
Dubliners, 1914
A Portrait of the Artist as a Young Man, 1916
Exiles, 1918
Ulysses, 1922
Pomes Penyeach, 1927
Finnegans Wake, 193Stephen Hero, 1944
Epiphanies, 1956 et 1965
Letters, 1957
The Critical Writings, 1959
The Cat and the Devil, 1965
Letters, 1966
Giacomo Joyce, 1968

 

 

Un dossier très complet sur Finnigans Wake
sur le site de la librairie Compagnie (bonne bibliographie des travaux en français sur l’œuvre de Joyce)
Un site très riche (en anglais)

fiche établie par Tristan Hordé (nov. 07)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : James Sacré (4)

    Lire aussi la note de lecture que Tristan Hordé consacre au dernier livre de James Sacré, Un paradis de poussière Geste parlé À cause que tu es vivant À cause... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Entretien avec James Sacré (par Tristan Hordé)

    Entretien avec James Sacré (par Tristan Hordé)

    Tristan Hordé : Je voudrais revenir, une fois de plus pour toi ! sur la distinction entre prose et poésie dans la mesure où tu conserves le signe classique du... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Un Tueur sur la Route - James Ellroy

    C’est le premier James Ellroy auquel je m’attaque. Jusqu’ici ce nom sonnait à mes oreilles… vous savez… quand on se dit « Ah oui, c’est un grand, lui…... Lire la suite

    Par  Souris
    CONSO, CULTURE, LIVRES, POLAR, ROMAN
  • James W. Nichol - Ne te retourne pas

    A l'âge de 3 ans, Walker est abandonné au bord de la route par sa mère. Elevé entre foyers et familles d'accueil, il grandit sans rien savoir de ses origines. Lire la suite

    Par  Camille
    BD, CONSO, CULTURE, ESSAI, JEUNESSE, LIVRES, ROMAN
  • Harlem Quartet de James Baldwin

    Internautes lecteurs, bonjour ! J'ai découvert l'univers des blogs très récemment. Je suis bibliothécaire et mon métier est donc de faire partager ma passion. Lire la suite

    Par  Sylvie
    BD, CONSO, CULTURE, ESSAI, JEUNESSE, LIVRES
  • La Tour de Joyce et les premières pages d’Ulysse

    Cet article, qui vient de paraître dans la revue A l'index animée par Jean-Claude Tardif (Bibliothèque Condorcet, 50 rue Léon Gambetta, 76290 Montivilliers), es... Lire la suite

    Par  Jean-Jacques Nuel
    CULTURE, LIVRES
  • Hommage à James Yancey aka J. Dilla

    Salut à tous.Aujourd'hui, je veux rendre hommage à J. Dilla.Ce producteur de hip-hop est décédé des suites d'une maladie incurable le 11 février 2006. Il avait... Lire la suite

    Par  16themall
    CULTURE, MUSIQUE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 13853 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines