Magazine Poésie

J’ai regardé du fond du soir les roues dentées du firmament (Attila Jozsef)

Par Arbrealettres
J’ai regardé du fond du soir les roues dentées du firmament (Attila Jozsef)


J’ai regardé du fond du soir
les roues dentées du firmament -
des fils scintillants du hasard
y fut tissée la loi du temps!
Du fond de mes rêves déments
j’ai coulé un nouveau regard
et vu que ledit tissu tend
à crever toujours quelque part.

(Attila Jozsef)


Illustration



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine