Magazine Poésie

Je vis, je meurs (Louise Labé)

Par Arbrealettres
Je vis, je meurs (Louise Labé)


Je vis, je meurs: je me brûle et me noie,
J’ai chaud extrême en endurant froidure;
La vie m’est et trop molle et trop dure,
J’ai grands ennuis entremélés de joie.

Tout en un coup je ris et je larmoie,
Et en plaisir maint grief tourment j’endure,
Mon bien s’en va, et à jamais il dure,
Tout en un coup je sèche et je verdoie.

Ainsi Amour inconstamment me mène
Et, quand je pense avoir plus de douleur,
Sans y penser je me trouve hors de peine.

Puis, quand je crois ma joie être certaine,
Et être en haut de mon désiré heur,
Il me remet en mon premier malheur.

(Louise Labé)


Illustration



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • A bord de la « Virginie» (Louise Michel)

    bord Virginie» (Louise Michel)

    A bord de la « Virginie» Voyez, des vagues aux étoiles, Poindre ces errantes blancheurs! Des flottes sont à pleines voiles Dans les immenses profondeurs; Dans... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • La Kernevote (Louise Michel)

    Kernevote (Louise Michel)

    La Kernevote Au vent de la dune Les fleurs de blé noir Par le clair de lune S’effeuillent le soir Blanches aubépines Craignez l’ouragan Fraîches églantines Les... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Le Breton (Louise Michel)

    Breton (Louise Michel)

    Le Breton Ce fils des côtes d’Armorique, Des côtes où hurle la mer, S’en allait songeur et mystique Par les grands vents au souffle amer Voyant l’océan... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • La noce de misère (Louise Michel)

    noce misère (Louise Michel)

    La noce de misère La fille du moujik apprête sa couronne (Une couronne à quatre fleurs). Elle fait son bouquet au matin qui frissonne. Et le bouquet a quatre... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Julie Longchamp (Louise Michel)

    Julie Longchamp (Louise Michel)

    Julie Longchamp Nous allions rêvant sous les chênes, Ensemble, dans les bois touffus; Par les soirs aux fraîches haleines Sont les grands chênes chevelus. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Sous les niaoulis (Louise Michel)

    Sous niaoulis (Louise Michel)

    Sous les niaoulis Sous les niaoulis, les arbres des tribus, Nous écoutons les flots aux murmures confus. Il faut que l’aurore se lève; Chaque nuit recèle un... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Océanide (Louise Michel)

    Océanide Avec les vagues, sous la houle, Les temps présents, les temps passés Se mêlent et viennent en foule, Montant au coeur à flots pressés, Et tout ce qui... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine