Magazine Coaching

Quel statut pour les bénévoles ? (Entretien avec J.Adda, délégué général de la CPCA)

Par Laurent Samuel

Livret de suivi du parcours associatif, ticket-repas du bénévole, attribution de points supplémentaires aux examens…Au travers les évolutions des dernières années et les perspectives, voyez-vous se profiler un véritable statut du bénévole ou bien sommes-nous face à une accumulation de mesures « gadgets » ?
La question du « statut » du bénévole est beaucoup plus importante qu’on peut le croire a priori. Pourquoi ? Dans notre système économique libéral et concurrentiel, la logique du « bene volens » (faire le bien) est atypique, elle ne rapporte pas, elle ne satisfait pas des intérêts matériels immédiats. Si l’on regarde la publicité par exemple, le message met souvent en scène l’individu au prise entre une morale altruiste (partager) et un désir égoïste (consommer), au final le message veut déculpabiliser la consommation égoïste… A partir de là, quelle vision politique peut-on avoir du bénévolat ? Il est évident que les dirigeants des pays développés confrontés à cette logique de valeur collective défaillante (qui ne peuvent être le seul produit d’intérêt particulier) mettent en avant un discours de mobilisation du bénévolat un peu comme on organisait la mobilisation générale (un service civique ?), le message veut s’adresser à l’individu, parfois on parle de « culture du don de soi » (or le don de soi est un don d’organe…).
De fait, dans cette approche individualisante, on veut créer des mesures rétributives de l’engagement individuel (médailles, points, ristournes…). Nous pensons que si la logique individualiste de l’engagement doit être effectivement prise en compte, le « statut » du bénévole doit être avant tout entendu et appréhendé au regard de son rôle et de sa place dans l’organisation associative. Faut-il rappeler que l’augmentation du nombre de bénévoles en France est liée à la création de nouvelles associations porteuses de nouveaux projets associatifs ? On veut s’engager dans un projet, dans une cause collective ; interrogés sur bienfaits de leur engagement, les bénévoles répondent d’abord par le mot convivialité ! « Etre ensemble » dans le cadre d’une action collective, voilà ce qui motive l’engagement.
C’est pour cela que nous défendons la liberté d’engagement bénévole (sans statut donc) et que nous avons proposé des mesures pour développer l’engagement et la responsabilité pour tous ceux qui y accèdent plus difficilement (jeunes, femmes, populations défavorisées). Un train de mesures pour les bénévoles devrait soutenir des politiques spécifiques d’accès au bénévolat associatif, soutenir également la formation des bénévoles par et pour les associations et la valorisation des parcours dans le cadre de la validation des expériences…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Examen - competition - entretien

    Le mois de juin est un mois très chargé où l’activité est importante à quelques semaines des grandes vacances. Voici 9 bons conseils pour bien réussir cette... Lire la suite

    Par  Jean-Pierre Conduché
    COACHING, FOCUS EMPLOI, MARKETING & PUBLICITÉ
  • Bien démarrer un entretien

    FLASH : astuce pour l'entretien de recrutement Optez pour la négociation La première impression n'est pas uniquement liée à l'apparence, bien qu'elle ne puisse... Lire la suite

    Par  Patricia Goyenetche
    COACHING, FOCUS EMPLOI, RECHERCHE D'EMPLOI
  • Communiqué du CPCA

    Le rapport de la CPCA sur « les besoins de financement des associations » sort enfin après un long travail interassociatif de recueil et d’analyse des données,... Lire la suite

    Par  Jean-Claude Benard
    SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • Chronique d'un entretien raté ...

    Triste époque, que celle où les funestes nécessités en ce monde de dissimulation prennent le pas sur notre vie et nous obligent à jeter un voile sur notre... Lire la suite

    Par  Dominique Vialaret
    FOCUS EMPLOI, RECHERCHE D'EMPLOI
  • Entretien avec Jean Hautepierre

    à l’occasion de la publication de son épopée Le Siège 10 questions de Philippe Gras à Jean Hautepierre 1. Après avoir créé Néron en 2005, une tragédie en vers,... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    SOCIÉTÉ
  • Quel gamin le Benjamin

    Mais il n’est pas gentil du tout le Benjamin de la baronne, voici qu’il vise les fliquettes innocentes avec un crayon laser, pfoui…le vilain. Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Quel imbécile?... Nicolas Sarkozy

    Nous avions déjà le droit à "What do you want" de Jacques Chirac, nous aurons maintenant "Quel imbécile?" de Nicolas Sarkozy : Sarko Lire la suite

    Par  Yann Kervarec
    FRANCE, INTERNET, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Laurent Samuel 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte