Magazine Conso

Aux USA, une étude de plus prouve la nocivité des OGM

Par Biofamily

Aux USA, une étude de plus prouve la nocivité des OGM
Aux Etats-Unis, une nouvelle maladie mortelle a occasionné de très mauvaises récoltes cette année, et les fausses couches spontanées d’un nombre important d’animaux de ferme. D’après les recherches conduites par le Pr. Don Huber, de Purdue, University en Indiana, cette maladie aurait pour origine des cultures OGM et les pesticides qui vont avec. Pour  20 à  50 % des femelles qui ont avortées, le Pr. Huber craint qu'elles aient contracté un germe pathogène après avoir mangé du mais et des graines de soja OGM. Selon lui, cette maladie tuerait un embryon de poulet en 24/48 heures.
Les plantes et cultures subiraient le même sort, car les OGM et les produits chimiques associés, détruisent les nutriments contenus dans le sol, et empêchent la plante de se nourrir du peu de nutriments qui restent. A cause de ce bouleversement de la balance naturelle microbienne, les plantes deviennent une cible facile pour beaucoup de maladies, qui finissent immanquablement par les tuer.
La recherche ne détermine pas si les causes du germe pathogène sont les OGM, les pesticides, ou une combinaison des deux. Cependant ces recherches prouvent bien que le système contre-nature des OGM est clairement nocif pour l’environnement, la santé des animaux et celle des humains.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire