Magazine Cuisine

Quand Mamina se dévergonde...

Par Olif

La chair a beau être faible, il était temps que Mamina nous propose enfin une petite viande pour ce 29ème menu selon les organisateurs, 27ème menu selon la Police.

Pour cela, il a fallu qu'elle aille loucher sur l'entrejambe de Messire Estèbe. Loin de moi l'idée de crier sur les toits que ce dernier a (avait?) des attributs bovins, mais saqueue de bœuf mijotée quatre plombes au Banyuls a littéralement conquis toute la blogomiam féminine qui ne rêve que de s'abandonner dans la casserole du Maître-queue.

Auparavant, en entrée, il aura fallu effeuiller une BETTERAVE AUX ECHALOTES CONFITES, POMMES CROQUANTES, RICOTTA ET CURRY LEGER sur laquelle je vais faire l'impasse, ou alors juste garder les échalotes et faire don de ma bête rave à la science. Pour me consoler, je prendrai le dessert, une petite SOUPE D'AGRUMES A LA GELEE DE ROMARIN. Appétissant, mais j'ai beau chercher la contrepèterie, je ne la trouve pas.

Imgp4816

Pour donner la réplique au plat roboratif et caudal mitonné par l'ami Estèbe, il s'agissait de trouver un bestiau à la hauteur, son opposé textuel, un vin tout en c...lles. 100% grenache (un VDV 12 avant l'heure!), issu d'une Terre Inconnue, pourtant bien connue des amateurs de sensation forte: Los Abuelos 2000, en hommage aux Grands-Parents de Robert Creus, venus d'Espagne. Un vin à boire, encore plein de fougue, mais dont les tanins sont désormais bien fondus. Un profil de dompteur, à réserver aux bêtes sauvages et aux mets costauds en goût.

Après la petite soupe, une dernière petite gâterie puis au lit. Et s'il n'y a pas de soupe, tant pis!

Olif


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olif 14686 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine