Magazine Cuisine & Santé

Dépression: Des fleurs pour atteindre le système nerveux central

Par Santelog

Ces scientifiques de l'Université de Copenhague ont découvert que certains composés de jonquilles africaines pourraient être efficaces pour « faire passer » des médicaments dans le système nerveux central en leur permettant de franchir la barrière hémato-encéphalique. Des composés transporteurs qui pourraient « négocier » cet obstacle infranchissable aujourd'hui pour la majorité des médicaments devant traiter les maladies du cerveau, dont les troubles de l'humeur comme la dépression. Présentés comme prometteurs, ces résultats, viennent d'être publiés dans le Journal of Pharmacy and Pharmacology et vont donner lieu à de nouveaux tests.

DÉPRESSION: Des fleurs pour atteindre le système nerveux central – Journal of Pharmacy and PharmacologyIl s'agit d'espèces de plantes d'Afrique du Sud, Crinum et Cyrtanthus qui s'apparentent à des jonquilles Les chercheurs ont testé un certain nombre de ces substances sur un modèle de laboratoire de barrière hémato-encéphalique. Ces composés de plantes sont capables de « négocier » la défense de la barrière hémato-encéphalique, qui représente aujourd'hui un défi majeur pour le développement de nouveaux médicaments neurologiques. Plusieurs de ces composés végétaux peuvent « s'introduire clandestinement » au-delà de la « barrière ». Les chercheurs ont donc examiné leur mécanisme d'influence sur les protéines de transport dans le cerveau sur un modèle cellulaire génétiquement modifié de la barrière hémato-encéphalique présentant des niveaux élevés du transporteur P-glycoprotéine. Leurs résultats sont prometteurs, et plusieurs des composés chimiques étudiés pourraient être testés, en tant que candidats médicaments, explique le Professeur Birger Brodin, auteur principal de l'étude.
« Le plus grand défi dans le traitement des maladies du cerveau, c'est que le principe actif ne peut pas traverser la barrière hémato-encéphalique.Les vaisseaux sanguins du cerveau sont impénétrables pour la plupart des composés. Identifier des composés qui parviennent franchir cette ligne de défense est donc une étape importante dans la recherche ».

Source:  Journal of Pharmacy and Pharmacology online : 4 JUN 2012, DOI: 10.1111/j.2042-7158.2012.01536.x In-vitro evaluation of the P-glycoprotein interactions of a series of potentially CNS-active Amaryllidaceae alkaloidset via University of Copenhagen South African daffodils may be a future cure for depression(Visuel Crinum d'Afrique du Sud. Photo: Gary I. Stafford)

DÉPRESSION: Des fleurs pour atteindre le système nerveux central – Journal of Pharmacy and PharmacologyAccéderaux dernières actualités sur la Dépression


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Santelog 4059 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte