Magazine Coaching

La tendinite: une lésion fréquente, mais pas inévitable

Par Viptrainers
50% des blessures… et qui se cache derrière un nombre si imposant ? Les tendinites ! 50% des blessures sont des tendinites. Que l’on soit sportif, informaticien ou manutentionnaire, il n’y a pas de sélection. Les mouvements répétitifs, violents ou faisant appel à la force sollicitent fortement les tendons et peuvent occasionner des tendinites.

Définitions

TendonsTendinite Genou

Les tendons constituent les extrémités des muscles : ils s’insèrent sur les os et sont résistants grâce à leur structure faite de collagène. Certains sont pourvus d’une enveloppe appelée gaine synoviale, contenant la synovie. Ce liquide permet d’éviter le frottement du tendon sur l’os et le glissement des tendons les uns par rapport aux autres.Constitués d’un tissu peu vascularisé, les tendons transmettent les efforts musculaires aux pièces osseuses, c’est pourquoi ils sont très sollicités, notamment chez les sportifs.Cependant, ils possèdent des propriétés élastiques qui leur permettent de moduler l’action musculaire et diminuent le risque de rupture lors de tractions trop importantes.

Tendinites :

Une tendinite est une inflammation douloureuse d’un tendon. Elle le fragilise, il peut y avoir risque de rupture partielle ou totale.Ce terme recouvre toutes les différentes affections liées au tendon. Elles peuvent apparaître selon deux mécanismes :- Un mécanisme intrinsèque : il y a une dégénérescence physiologique du tendon, causée par une mauvaise vascularisation sanguine. Ce type de tendinite intervient le plus souvent après l’âge de 40 ans- Un mécanisme extrinsèque : il y a une sursollicitation du tendon en tension ou en frottement. Ce type de tendinite intervient le plus souvent chez le sportif ou chez le travailleur réalisant un même geste très répété (ex. taper sur un clavier, passer des articles à une caisse de grande surface,…)Pour les tendons entourés d’une gaine synoviale, l’inflammation s’appelle une tenosynovite.

Tendinite PoignetCauses

Les causes d’une tendinite sont nombreuses et peuvent survenir de différentes manières selon le mode de vie.Le sportif aura donc certaines précautions à prendre, spécifiques à ses activités.La tendinite de l’épaule se produit par la répétition de l’élévation du bras : elle touchera le basketteur tout comme l’artisan peintre ou l’électricien.La tendinite achilléenne est souvent due à un surentrainement de l’athlète, mais peut tout autant apparaître à cause de chaussures trop serrées.La tendinite du poignet touche les joueurs de tennis de table, tout comme ceux qui usent très fréquemment de l’ordinateur : cette lésion a d’ailleurs été rebaptisée « tendinite de la souris ».Les tendinites les plus rependues sont celles du coude, appelées épicondylites ou tennis-elbow (fréquentes chez le tennisman).D’autres articulations encore peuvent être le siège de tendinite : hanche, genoux,…Sportifs, travailleurs, artistes ou passionnés, nuls n’est à l’abri d’une lésion.Concernant le sportif, voici quelques raisons expliquant l’apparition d’une tendinite:Tableau RécapitulatifConcernant le sédentaire, les causes peuvent être :Comme dit précédemment, les tendons sont peu vascularisés. Ce fait, accompagné d’une mauvaise hydratation favorise l’apparition de tendinite.Passer plus de 40h assis sur une chaise de bureau sans activité physique peut aussi conduire à une rigidité musculaire, rendant l’individu plus vulnérable à ce type de lésions.De manière générale, pour tous types de personnes : un geste très répété, un geste très violent, effectués avec des muscles peu souples et associés à une mauvaise nutrition (voir plus bas), ont de fortes chances de conduire à une tendinite.Nous allons maintenant rendre compte des différents symptômes et des différents stades de développement d’une tendinite.

Tendinite GenouSymptômes

Les tendinites se manifestent par la douleur, présente lors de la palpation, des étirements ou des contractions isométriques (sans mouvement).Trois stades permettent de déterminer la gravité la tendinite :1er stade Douleur en début d’effort qui s’atténue après l’échauffement2ème stadeDouleur continue durant l’effort et qui diminue au repos3ème stadeDouleur continuelle, même au reposL’apparition n’est donc généralement pas brutale, mais progressive.

Tendons les plus touchés

Ce schéma récapitule les zones de survenue de tendinite.

Zones touchées par les tendinites


Traitements efficaces

Pour un traitement optimal, il est recommandé d’employer une démarche divisée en deux phases : la première s’effectuera pendant la douleur de la tendinite, la seconde sera utilisée lorsque les symptômes auront peu à peu disparus.

Phase 1 : inflammatoire et hyperalgiqueTendinite Genou

Nous recommandons :- Un repos relatif à la gravité de la tendinite, l’utilisation de glace et le recours à la contention du patient, entravant sa mobilité de manière partielle ou totale. Pour éviter une rétraction du tendon, il est important de pratiquer de temps en temps quelques mouvements passifs. On peut continuer sur une activité physique alternative ne sollicitant pas les muscles et les tendons touchés.- Une modification de la nutrition : il est important d’avoir un apport hydrique plus élevé (boire entre 1,5L et 2L d’eau par jour). La consommation d’aliments alcalinisant s’effectue sans modération : ils permettent de lutter contre l’acidité pouvant abimer les tendons. Ce sont : les fruits (sauf prunes et abricots), les viandes blanches et le poisson, les légumes verts (sauf l’asperge, l’artichaut, les choux de Bruxelles, les tomates et les oignons), les céréales complètes et les laitages sucrés de type yaourt.A l’inverse, il est préférable de limiter la consommation d’alcool, de tabac et de café, les fruits et légumes cités ci-dessus, les viandes rouges, les assaisonnements acides (comme la vinaigrette), les noix de cajou, cacahuètes,… et les confiseries.Il est important pour les sportifs de boire près de 250ml d’eau après l’entrainement.- Après avoir analysé les facteurs déclenchant la tendinite, il apparait comme primordial de les corriger (mauvaise posture, gestes,…)- De recourir à certains traitements médicaux ou paramédicaux comme les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens), la mésothérapie, l’acuponcture ainsi que la kinésithérapie. Tout ceci s’effectuera avec l’avis du médecin.

Phase 2 : inflammation terminée

Lorsque l’inflammation est terminée, nous recommandons :Tendinite Epaule- Un réentrainement musculaire progressif allant du travail concentrique (contraction musculaire) vers le travail excentrique (extension musculaire). Un entrainement proprioceptif pourra aussi être intéressant, notamment avec une tendinite provenant des membres inférieurs.- Des étirements progressifs sont aussi de mises : ils ne doivent pas être brutaux et ne mènent pas à la sensation de douleur.En cas de récidive chronique ou si un traitement efficace n’est pas été entrepris suffisamment tôt, il y a un risque de rupture du tendon. Le médecin peut décider de vous prescrire un anti-inflammatoire : on préférera par infiltration (ex. gel, crème, baume) plutôt que voie orale : le tendon peut vascularisé est peu sensible aux traitements sanguins.Par ailleurs, l’imagerie par résonance magnétique (IRM) est l’examen le plus fiable pour étudier le tendon.Si malgré cela, toutes ces tentatives de soin ont été un échec, vous pouvez opter pour une opération chirurgicale ou l’immobilisation de la partie concernée par le plâtre Même remarque pour une rupture partielle ou totale du tendon.

Prévention

En guise de prévention, pour le sportif, nous proposons :
  • Progression de l’entraînement en fonction de l’adaptation du tendon
  • Temps de récupération conséquent
  • Qualité et adaptation progressive du matériel employé
  • Veiller au geste sportif adéquate pour ne pas reformer de lésions
  • Développement de  la souplesse
  • Soigner tous les foyers infectieux (dentaires...)
  • Hydratation régulière
  • Corriger les problèmes posturaux (ex. semelles de chaussure, kinésithérapie, ostéopathie,…)

Tendinite PoignetMême si les symptômes de la tendinite sont légers et s’estompent au repos, elle demeure tout de même handicapante. Nous l’avons vu précédemment : des mouvements répétés et violents constituent un risque pour les tendons. Pour prévenir au mieux ces risques, l’individu peut :- Organiser ses efforts : le repos est primordial et doit entrecouper les séquences d’activité physique. Le sportif comme le sédentaire a besoin de récupération- S’étirer pour éviter les raideurs musculaires et mieux amortir les chocs. Un renforcement musculaire de la zone concernée peut s’avérer être un bon moyen de prévenir la blessure- S’échauffer correctement : les efforts doivent être progressifs. La partie du corps la plus sollicitée durant l’activité doit requérir plus d’attention.- Adopter le positionnement adéquat durant son activité. Un informaticien mal installé sur sa chaise pourra accentuer les troubles liés aux poignets et aux doigts. Dans tous les métiers demandant une répétition de mouvement, il est important de faire des pauses, donner un moment de répit aux tendons- Eviter les efforts trop soudains en début d’activité : l’individu doit gérer la durée et l’intensité de ses efforts- Varier ses activités : ceci permettra la sollicitation de groupes musculaires différents et évitera ainsi la répétition d’effort sur la même localisation- Avoir des chaussures adaptées à sa morphologie et éviter de courir sur des surfaces dures (ex. béton). Il préférera des surfaces plus souples comme l’herbe ou les chemins de terre, dans les bois.- Porter son attention sur l’alimentation également. Nous évoquions les tendances nutritionnelles à suivre durant le traitement d’une tendinite : elles peuvent tout autant être suivies en guise de prévention. L’accent est surtout à mettre sur l’hydratation, car mauvaise, elle fragilise grandement nos tendons- Arrêter son activité en cas de douleur, et consulter un médecin. Stopper la tendinite est une priorité, sous peine de la voir évoluer

Reprise du SportLa reprise d’activité

Suivant l’évolution de la lésion, allant de la simple douleur à la rupture totale, la reprise de l’activité sera plus ou moins longue. On compte :- De quelques jours jusqu’à 6 mois avec traitement- De 3 à 6 mois pour une rupture partielle nécessitant l’intervention chirurgicale- De 10 à 12 mois pour une rupture totale nécessitant l’intervention chirurgicale
N’attendez pas d’avoir les premiers symptômes pour réagir, le rétablissement pourrait être long et fastidieux.
Brian RIBOTTONVIPTRAINERS™
La tendinite: une lésion fréquente, mais pas inévitable

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire