Magazine Juridique

Le châtiment extrajudiciaire

Publié le 07 août 2012 par Veritejustice @verite_justice

Le châtiment extrajudiciaire LES REPRÉSENTANTS DE L’ÉTAT DOIVENT AUSSI RESPECTER LA LOI!

Policier, avocat, gardien de prison ont le devoir de ne pas outrepasser leurs droits et ils se doivent de respecter les citoyens lors de leurs interventions .

La cause en bref

Des accusations ont été portées contre B, un détenu, pour voies de fait causant des lésions corporelles, voies de fait contre un agent de la paix et acte d’intimidation contre une personne associée au système judiciaire, A, un agent de détention, par suite d’une altercation au cours de laquelle les deux hommes ont été blessés.  Le juge du procès a acquitté B des deux accusations de voies de fait et ordonné l’arrêt des procédures quant à celle d’intimidation d’une personne associée au système judiciaire parce qu’il y avait eu atteinte aux droits garantis à B par l’art. 7 de la Charte.  La Cour d’appel du Québec a annulé l’arrêt des procédures et renvoyé l’affaire au tribunal de première instance pour la continuation du procès de B.

Les événements 

[12]  Le 15 mai 2007, au volant d’un fourgon cellulaire, M. Asselin a assuré le transport de détenus, dont M. Bellusci

[13]  Le ministère public a prétendu que M. Bellusci avait alors agressé M. Asselin sans avoir été provoqué par celui-ci, et qu’il avait menacé de violer l’épouse et les enfants de l’agent de détention.  M. Bellusci a reconnu avoir proféré les menaces, mais il a soutenu que M. Asselin l’avait en fait agressé.

[14]   À l’issue du procès, un doute raisonnable a subsisté dans l’esprit du juge quant à savoir si M. Bellusci avait agressé M. Asselin, mais il s’est dit convaincu que M. Bellusci avait menacé d’agresser sexuellement l’épouse et les enfants de M. Asselin.  Il a donc acquitté M. Bellusci des accusations de voies de fait, mais il l’a jugé coupable d’intimidation d’une personne associée au système judiciaire.

[15]  Toutefois, le juge du procès a acquis la conviction, suivant la prépondérance des probabilités, que les incidents survenus dans le fourgon cellulaire s’étaient déroulés de la manière suivante : a) M. Bellusci s’est livré « à des attaques verbales, abusives, insultantes et grossières » (par. 26) à l’endroit de M. Asselin, b) ce dernier a compromis la sécurité de M. Bellusci en dévoilant aux autres détenus à bord du fourgon cellulaire que M. Bellusci était un violeur, c) en réaction à ce dévoilement, M. Bellusci a menacé de violer l’épouse et les enfants de M. Asselin, d) celui‑ci a été blessé alors qu’il a entrepris d’ouvrir la cellule du fourgon et que M. Bellusci a violemment repoussé la porte sur lui et e) M. Asselin a ensuite agressé et blessé M. Bellusci, qui était alors enchaîné, menotté et entravé aux pieds dans une cellule du fourgon

L’analyse du comportement du gardien de prison selon un juge

[22]  Le juge du procès estime que les citoyens seraient outrés par le châtiment extrajudiciaire infligé illégalement dans la présente affaire.  M. Bellusci a été agressé par un représentant de l’État alors qu’il était enchaîné, menotté, entravé aux pieds et enfermé dans une cellule d’un fourgon sécurisé.  Le juge conclut que l’agent de détention a vraisemblablement décidé de se venger et de faire « payer physiquement » à M. Bellusci son comportement outrancier (par. 21).  Les blessures infligées à ce dernier sont loin d’être mineures.  On a relevé des « traces d’empreintes de grillage avec pétéchies sur le derrière de l’épaule gauche au niveau de l’omoplate, [des] blessures entraînant des déformations de l’avant‑bras gauche [et des] bosses et blessures à la tête et au cou » (par. 34).  En raison de sa blessure à la tête, M. Bellusci est demeuré sous observation toute une nuit à l’infirmerie de la prison.

[23]   Le juge du procès se dit convaincu que les menaces de l’appelant, aussi répréhensibles qu’elles aient été, n’auraient vraisemblablement pas été proférées si M. Asselin n’avait pas inopportunément dévoilé aux autres détenus à bord du fourgon que l’appelant était un délinquant sexuel.  Il est certes conscient de la difficulté inhérente au travail de gardien de prison, mais celle-ci ne pouvait justifier M. Asselin de faire un dévoilement qui compromettait la sécurité de M. Bellusci pendant son incarcération.

La décision de la Cour Suprême du Canada

Le pourvoi est accueilli et l’arrêt des procédures ordonné par le juge du procès est rétabli.

Pour visualiser le jugement dans son intégralité: Cliquer ici


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L'état des lieux et la bail d'habitation

    La loi du 6 juillet 1989 traite de la question de l'état des lieux et prévoit ce qui suit (les commentaires sont en bleu). Article 3-2 de la loi du 6 juillet... Lire la suite

    Le 17 mai 2015 par   Christophe Buffet
    FINANCES, IMMOBILIER, JURIDIQUE
  • Le guide complet et gratuit de l’injonction de payer

    A lire ici : Le guide complet de l’injonction de payer La procédure d’injonction de payer est une procédure judiciaire (théoriquement) simple de recouvrement... Lire la suite

    Le 08 mai 2015 par   Christophe Buffet
    FINANCES, IMMOBILIER, JURIDIQUE
  • Commission d'agence et clause résolutoire

    La clause résolutoire n'empêche pas la perception de la commission par l'agence immobilière : "Vu l'article 6, alinéa 3, de la loi du 2 janvier 1970, ensemble... Lire la suite

    Le 26 mai 2015 par   Christophe Buffet
    FINANCES, IMMOBILIER, JURIDIQUE
  • L'agent immobilier peut percevoir deux commissions

    Cet arrêt juge que l'agent immobilier peut percevoir deux commissions : celle de l'acheteur et celle du vendeur, s'il a reçu deux mandats : "Vu les articles 6 d... Lire la suite

    Le 29 mai 2015 par   Christophe Buffet
    FINANCES, IMMOBILIER, JURIDIQUE
  • Responsabilité de l'agence à l'égard du bailleur

    L'agence est jugée responsable en partie à l'égard du bailleur en raison d'une faute de gestion à son égard en considération des dégâts des eaux ayant atteint... Lire la suite

    Le 07 juin 2015 par   Christophe Buffet
    FINANCES, IMMOBILIER, JURIDIQUE
  • Combles et copropriété

    La question du caractère commun ou privatif des combles dans une copropriété est souvent posée, voici quelques arrêts posant les principes permettant de... Lire la suite

    Le 12 juin 2015 par   Christophe Buffet
    FINANCES, IMMOBILIER, JURIDIQUE
  • News : Première bande-annonce pour «Seul sur Mars»

    Nouveau long-métrage de Ridley Scott, « Seul sur Mars » se dévoile à travers une première affiche et une première bande-annonce, mettant en scène... Lire la suite

    Le 08 juin 2015 par   Masemainecinema
    CINÉMA, CULTURE

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Veritejustice 6769 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine