Magazine Internet

La justice ordonne à Twitter d’identifier les auteurs des tweets racistes

Publié le 28 janvier 2013 par Bypeople_fr

Après de nombreux dérapages racistes tels que les tweets antisémites sous le hashtag #UnBonJuif, le réseau social Twitter a dû faire face à la justice le 24 janvier dernier à la demande de l’Union des Etudiants Juifs de France.

twitter1

La demande en référé, qui est une mesure d’urgence, de l’Union des Etudiants Juifs de France portait sur la volonté de voir Twitter dévoiler les auteurs des tweets antisémites, et ce dans un délai de 15 jours. Le réseau social Twitter expliquait alors au Tribunal de grande instance que « la loi française ne s’applique pas en l’espèce comme une évidence». Le tribunal de grande instance a finalement donné raison à l’UEJF, ordonnant à Twitter de dévoiler les noms des auteurs des tweets racistes ou antisémites.

Si Twitter devra dénoncer tous les auteurs qui ont émis des tweets antisémites sous le hashtag #UnBonJuif, aucun nom n’a pour le moment été dévoilé puisque Twitter se réserve encore la possibilité d’interjeter appel de son jugement en première instance.

Le tribunal ordonne également à Twitter de mettre en place un dispositif « facilement accessible et visible » qui permettra aux utilisateurs de signaler tout message qui inciterait à la haine raciale ou qui ferait l’apologie des crimes contre l’humanité. Ce type de dispositif existe déjà sur Facebook.

Très vite, les internautes ont réagi hostilement à cette décision du tribunal de grande instance estimant que cela entraînerait la fin de l’anonymat et de la liberté d’expression sur les réseaux sociaux.

Sonia Semere


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire