Magazine Concerts & Festivals

Découverte du vendredi: Only God Forgives

Publié le 24 mai 2013 par Marc @EnviedeSortie

Découverte du vendredi: Only God Forgives

Le duo déjà à l’oeuvre dans Drive nous revient dans son nouveau film. Et si l’équipe délaisse les rues de Los Angeles pour la Thaïlande, il n’en n’oublie pas pour autant sa marque de fabrique, entre violence et drame familial.

Et Dieu reconnaîtra les siens…

Deux frères tiennent un club de boxe thaï à Bangkok, de la poudre aux yeux pour camoufler leur trafic de drogue. Le frère ainé à ses pulsions et ses démons. Mais sa rencontre avec le commissaire local signera sa fin en lettre de sang.

Et si Julian (Ryan Gosling) semble saisir la morbide justice qui régit ces lieux, sa mère fraichement débarquée des États-Unis n’entend pas laisser la mort de son fils impunie. Tous les personnages sont réunis, la vengeance et son cercle vicieux s’unissent une fois de plus pour un balai mortel.

À l’instar de son personnage dans Drive, Ryan Gosling incarne un jeune homme mutique et solitaire. Avec le geste comme seule parole, le moindre mouvement devient un symbole à décrypter pour se figurer la psychologie du personnage. Pour le moins torturé entre la fidélité qu’il voue à sa famille et la conscience que celle-ci l’utilise plus qu’elle ne l’aime. Julian est un portrait tel que les affectionne Nicolas Winding Refn. Sans fioriture, sans émotion forcée sur les traits, une image presque figée qui renvoie une fois encore à une approche purement comportementaliste. Un procédé déjà utilisait dans le Guerrier silencieux.

Le commissaire, lui aussi peu bavard, est un personnage au code rigide, animé d’une froide justice qu’il dispense sans émotion. Entre eux, Kristin Scott Thomas incarne avec aisance une mère aux relations ambiguës. Manipulatrice, possessive et tout à la fois furie, qui pousse son fils à la violence. Autres personnages phare et haut en couleur de ce Only God forgives, la violence s’invite dans une mise en scène qui la met à l’honneur. Du couloir éclairé au néon rouge à la danse du sabre qui déversera son lot d’hémoglobine, l’esthétique participe à ce bal macabre.

En définitive, il est dur de ce faire un avis tranché sur Only God Forgives, le film réserve de bonnes surprises, mais il faut le reconnaître, a un véritable air de déjà vu…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Zik : Découverte Rock – Viktor Huganet

    Découverte Rock Viktor Huganet

    Viktor Huganet, originaire de la ville de Toulouse, a été repéré lors d’un Festival de rock par Jacky Chalard, ancien bassiste de Michel Polnareff dans les... Lire la suite

    Par  Sébastien Glotin
    CONSO, CULTURE, SORTIR
  • Prince William and Kate Middleton KISSES ONLY

    www.howdp.com, theBig Bang Directory of Health ,Huge , wide and DEEP ! howdp.com « the Health Official Worldwide Directory Pages « is associated wit... Lire la suite

    Par  Potinspeople
    PEOPLE
  • Only in America

    Only America

    J’ai récemment réalisé un vieux rêve. Après avoir passé plus de 7 ans aux Etats-Unis, je suis finalement allée pour la première fois ever chez Walmart il y a... Lire la suite

    Par  Parisienne
    AMÉRIQUE DU NORD, JOURNAL INTIME, RÉGIONS DU MONDE, VOYAGES
  • Interview découverte!

    Interview découverte!

    L’expert basketball du site allemande Trainingsworld.com, Ramy Azrak, a interviewé Marcus Lindner, préparateur physique/athletic trainer des Brose Baskets... Lire la suite

    Par  Fitandperf
    SPORT
  • God Of War Ascension Beta – Sony recrute

    Ascension Beta Sony recrute

    God Of War Ascension est le premier épisode de la série à avoir un mode mutliplayer.Depuis hier, vous pouvez être un des rares à tester ce fameux mode avant tou... Lire la suite

    Par  Taytay92i
    HIGH TECH, INFORMATIQUE
  • The Sphere : découverte SF

    2 ans, 13 000 $, un Canon DSLRs, un MacBook Pro et une équipe de réalisateurs professionnels auront été nécessaires pour monter ce court-métrage grand... Lire la suite

    Par  Willb77
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Hydraluron : la découverte de l’année

    J’ai rapporté de mon dernier trip à Londres une petite merveille : Hydraluron. En soi le produit n’a pas l’air extraordinaire : c’est un gel transparent et... Lire la suite

    Par  Mascarita
    BEAUTÉ , CONSO, MAQUILLAGE, SOINS CORPORELS

A propos de l’auteur


Marc 333 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte