Magazine Bons plans

Gravity bar : talentueux cocktails, vins et petites assiettes dans le 10ème

Publié le 16 septembre 2015 par Pilierdebuffet

Gravity bar : talentueux cocktails, vins et petites assiettes dans le 10ème

C'est la rentrée, qui brasse avec elle son torrent de nouveaux lieux à tester, re-tester, investir, épuiser... Parmi lesquels, on peut noter le récemment ouvert Gravity bar. Au programme : cocktails, vins et petites assiettes au grand talent, signée de la main du chef montréalais Frédéric Boucher (je tairai le surnom dont une certaine élite des bars parisiens l'affuble ;)).

Gravity bar : talentueux cocktails, vins et petites assiettes dans le 10ème

Le pitch.
Retrouvailles post vacances entre copines, budget : néant, appétit : absent, forme : minable.

Certes je vais vous parler des super cocktails et produits, du génie des compositions gustatives et du cadre design et sympa, mais laissez-moi surtout insister sur l'ambiance et en particulier la sympathie de l'équipe. Ok, y aller avec une déjà habituée peut aider, mais tout de même rares furent mes escapades aussi bien accueillies. Et ce alors même que j'étais dans un coma des plus profond. Derrière le bar, une équipe rodée et complice composée de Michael Mas, barman passé par l'ECC group, entrée des Artistes et plus récemment Mary Céleste, Marc Longa, ex-" pubard " reconverti, et enfin Richard Permin, un troisième larron au physique de surfeur australien à la limite de l'indécence (en l'occurrence, il s'agit d'un skieur pro français). Je n'ai pas tout pigé sur le pourquoi du comment qu'il a atterri dans ce bar, mais je m'y attellerai la prochaine fois (pour la rigueur journalistique, évidemment).

Gravity bar : talentueux cocktails, vins et petites assiettes dans le 10ème

Miam.
Derrière les fourneaux, le québécois Frédéric Boucher mène le jeu pour compléter le tableau international. Il m'explique ce qu'est la poutine (qui n'est donc pas une spécialité soviétique), la vraie, et comment il a choisi de la servir. Pour votre gouverne, donc, la poutine est un plat typical au Québec : des frites recouvertes d'une sauce bien spéciale et de fromage fondu. Si cela sonne bien lourdingue, sachez qu'ici, elle est raffinée. À cause de mon appétit de moineau ce soir-là, je ne pourrai vous parler que du superbe chou-fleur rôti. Bah oui, un chou-fleur a su m'émouvoir, c'est comme ça, il faut dire qu'il était superbement rôti et bien accompagné d'anchoïade et capres. Le boudin noir avait l'air topissime, avec sa purée d'échalottes et pickles d'oignon, mais ne comptez pas sur moi pour vous décrire son goût, je ne toucherai jamais à du sang séché (oui oh je sais, c'est con mais c'est ainsi).

Glou.
Il faudra refaire un tour sur place pour les cocktails, qui à n'en pas douter doivent être excellents, je fais toute confiance au barman. Je peux en revanche vous dire que la sélection de vins est originale et savoureuse. Courte, j'ai choisi parmi les deux rouges proposés le plus étonnant. Ce Presque pétillant, il était délicieux. J'ai honteusement oublié ses références... je vais corriger ça.

Tchiinnng.
(Ceci est l'onomatopée représentative de la caisse, évidemment). Le format des assiettes a récemment été revu pour coller à la demande et proposer un rapport qualité/prix irréprochable. Du coup, un menu composé uniquement de petites portions pour goûter à tous les plaisirs, avec des assiettes autour de 6€, des vins à 4 et cocktails à 12. La carte change régulièrement, mais suit la même logique : toujours un légume travaillé, toujours quelques protéines, un plat de vrai gourmand, deux desserts ; et les incontournables demeurent.

* * *
43, rue des Vinaigriers - 75010 Paris
Mardi - dimanche / 19h-minuit


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pilierdebuffet 511 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte