Magazine Culture

Because Of

Publié le 23 septembre 2015 par Polyphrene
Because of a few songsWherein I spoke of their mystery,Women have beenExceptionally kindto my old age.
They make a secret placeIn their busy livesAnd they take me there.
They become nakedIn their different waysand they say:"Look at me, LeonardLook at me one last time.""Look at me, LeonardLook at me one last time."
Then they bend over the bedAnd cover me upLike a baby that is shivering.
Because OfLéonard Cohen est souvent décrit comme un beau ténébreux, un dandy, un homme à femmes, et certains veulent en trouver la preuve dans sa biographie. Il considère pourtant lui-même que cette réputation n’est pas fondée, et, dans nombre de ses chansons, évoque sa difficulté à maintenir ou développer une relation amoureuse. Dans « Because Of », il s’en explique un peu plus, considérant que les femmes sont sensible au regard qu’il porte sur leur être profond (et supposé mystérieux), et se présentent à lui comme pour conforter et étendre, par d’infinies variantes, sa vision de la féminité.Léonard Cohen a enregistré cette chanson sur son album « Dear Heather », en 2004, donc à l’âge de 70 ans. Près de dix ans plus tard, il montait encore sur scène et enregistrait de nouveaux albums. Va-t-il reprendre cette chanson et chanter « Women have been exceptionally kind to my very old age » ? Sans pour autant accorder du crédit à sa réputation, on peut légitimement se demander si les femmes ont attendu son grand âge pour être touchées par son regard et ses paroles…ALN
Grâce à…
Grâce à quelques chansonsDans lesquelles j’évoquais leur mystèreLes femmes sont étonnamment gentillesPour mon vieil âge
Elles gardent un lieu secretDans leurs vies activesEt elles m’y conduisent
Elles s’y mettent à nuChacune à sa manièreEt me disent :« Regarde-moi, LéonardRegarde-moi une dernière fois »« Regarde-moi, LéonardRegarde-moi une dernière fois »
Puis elles se penchent sur le litMe bordent et me couvrent comme un bébéFrissonnant de fièvre

(Traduction – Adaptation : Polyphrène)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Joan of Arc

    Joan

    Now the flames they followed Joan of Arcas she came riding through the dark; no moon to keep her armour bright, no man to get her through this very smoky night. Lire la suite

    Par  Polyphrene
    CULTURE, MUSIQUE
  • Best of des recherches Google

    God. Les gens sont fabuleux. Vraiment. Ils ont de la suite dans les idées. Ils se passent un milliard de trucs dans leurs têtes, parfois pas nets. Lire la suite

    Par  Swann
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Bilan 2015 – Best of albums indie pop

    Bilan 2015 Best albums indie

    Pas de gagnant en 2015 ! Classés par ordre alphabétiques en dehors de toute considération marketing ou nécessité de ressembler à un autre top 2015, voici les... Lire la suite

    Par  Dookiz
    CONCERTS & FESTIVALS, CULTURE, MUSIQUE
  • Orchestra Of Spheres – Trapdoors

    Bien malin est celui qui réussira à enfermer la musique ultra syncrétique des Néo-Zélandais d' Orchestra Of Spheres en une seule et même notion ou étiquette.... Lire la suite

    Par  Hartzine
    CULTURE, MUSIQUE
  • Les emblèmes Game of Thrones en Lego

    emblèmes Game Thrones Lego

    Omar Ovalle, un fan de Lego, a décidé d’allier sa première passion avec son amour pour la série Game of Thrones. Résultat, il a décidé d’utiliser les petites... Lire la suite

    Par  Emidreamsup
    CULTURE, HUMEUR, JOURNAL INTIME
  • I dream of love - Tome 01 - Arina Tanemura

    dream love Tome Arina Tanemura

    RĂŠsumĂŠSpace: ChikagĂŠ Deguchi a 31 ans et est cĂŠlibataire. Elle regrette ses annĂŠes de lycĂŠe car elle a l’impression de n’avoir jamais rien... Lire la suite

    Par  Jake
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Polyphrene 49 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines