Magazine Cuisine

Évolution de la consommation des couleurs de vin

Par Vignapart @vignapart

La consommation du vin stable…

La consommation du vin en France s’établit à 44 litres par an et par habitant, soit l’équivalent de 59 bouteilles de 75 cl. Après un long déclin depuis 1960 où elle s’élevait à 100 litres par habitant, ce chiffre est stable depuis 2010 et les Français demeurent les plus gros consommateurs de vin !

…mais aux variantes colorées !

C’est avant tout le rosé qui a pris de la place dans nos verres ces dernières années : il est passé de 10% du vin consommé en 1990 à 30% en 2015 ! Le vin blanc progresse aussi sur la même période en passant de 10% à 17% du vin consommé en France.

PROPORTION DES COULEURS DE VIN VENDUS EN GMS EN FRANCE

Évolution de la consommation des couleurs de vin

Pourquoi les vins clairs prennent le pas sur les vins rouges ?

Le mode de consommation de vin a beaucoup évolué depuis la Seconde Guerre Mondiale.
Avant il accompagnait chaque repas, il était quotidien, et vu comme un produit bon pour la santé. Aujourd’hui, le vin est devenu plus occasionnel et festif. Le régime provençal, tant vanté, a profité à la mode des rosés de Provence : des rosés clairs et transparents. Toutes les régions s’y mettent, finis le Tavel et le Cabernet d’Anjou !

Les vins blancs profitent également du changement de mode consommation du vin. Il est plus léger (mais pas plus digeste !), et s’invite davantage à une consommation festive que le vin rouge. Il est aussi une manière de se distinguer des consommateurs novices qui boivent du rosé.

Le rosé, le vin d’avenir ?

La France est de loin le plus gros consommateur de rosé, avec 34% de la consommation mondiale, suivi de loin par les États-Unis avec seulement 13%, alors que la consommation mondiale est stagnante. Cette croissance fulgurante du vin rosé a eu un impact sur le vignoble français (et étranger). La production est passée de 10.2% en 2002 à 16,5% du volume total produit en France.

ÉVOLUTION DE LA PRODUCTION DE ROSÉ EN FRANCE

Évolution de la consommation des couleurs de vin

Si votre logique suit bien, vous remarquerez que nous avons un déficit de production par rapport à la consommation. En effet, nous devons importer beaucoup de rosé pour abreuver notre peuple ! Nous sommes d’ailleurs les plus gros importateurs de rosé avec 22% du marché.

Aussi, la corrélation entre consommation de rosé et température en France est flagrante. À partir de 20°C, la consommation de rosé explose et prend le pas sur les autres couleurs.

Avec le processus de réchauffement climatique et surtout la tendance actuelle, le rosé a donc encore un bel avenir…

Pour en savoir plus sur la consommation du rosé : http://www.vinsdeprovence.com/fr/focus-rose/observatoire-economique-du-rose


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vignapart 84 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines