Magazine Poésie

Semaine du 3 au 9 Juillet 2017

Par Patricia Oudot @adelaidendire

Lundi 3 Juillet

Image associée

Du vent
Au dehors au dedans
Palpitant
Tout en mouvement
Du vent
Idéaux hors du temps
Soupirant
Comment faire autrement
Du vent
Vous m'en soufflerez tant
Balayant
Les souvenirs d'antan
Du vent
Pétales de soleil levant
Rayonnant
De  nos sourires d'enfant
Adelaide♥

Mardi 4 Juillet

Image associée

Si j'avais des murs de maison 
Ils seraient de bois ou de carton
Avec des pieds ou bien des roues 
Pour prendre la poudre d'escampette
Quand l'envie me monte à la tète
Il y aurait un beau cheval blanc
Pour m'emmener sur les chemins du vent
j'y accrocherais le feu de mille lampions 
Tout en couleurs et en voile de chiffons
Ce serait une toute petite roulotte
Pleine de coussins et de loupiotes
Aux fenêtres en cristal de bohème
Pour enivrer celui qui m'dit je t'aime
Dans les vers d'une petite chanson 
Sans pieds ,sans rimes ni diapason
En buvant une gorgée de voie lactée
Au gout d'infinie liberté

Adelaide♥

Mercredi 5 Juillet

Image associée

Pages silencieuses
Blanches sans mots
Attendent le stylo
Leur encre sœur
De poème tatoueur
Point à la ligne
Retour à la marge
Début en majuscule
Et plume somnambule
La phrase écrite
S'anime trop vite
Imagination débordante
En vague d'écume
Échouée sur le sable
D'un cahier ouvert
Sous la fenêtre du ciel

Adelaide♥

Jeudi 6 Juillet

Entre ciel et flot

Sous mon pinceau 
J'ai vu des pêcheurs d'oiseaux
Émergés derrière joncs et roseaux
Entre ciel et flots
De mes couleurs d'eau
J'ai éclaboussé tous les barreaux 
Pour dessiner liberté et idéaux
De mille bleus royaux

Adelaide

Vendredi 7 Juillet

Couleur framboise

Enfermés dans leur robe de verre
Les fruits rouges attendent l'hiver
Chapeautés de papier kraft écru
A la cordelette solidement tendue
Ils se gorgent de sucre cristal
Sur l'étagère au reflet de métal
Émoustillant nos papilles pantoises
De saveurs à la couleur framboise

Adelaide♥

Samedi 8 Juillet

Image associée

Mes rêves claquent au vent
Lambeaux de draps blancs
Brodés de mes deux initiales
Qui ne seront jamais impériales
Troués et filés à l'anglaise
Funambules sur le trapèze
D'un nuage au coton immatériel
Dans les mains du porteur de ciel
Mes rêves claquent au vent
Sur le fil invisible du temps

Adelaide♥

Dimanche 9 Juillet

 Semaine du 3 au 9 Juillet 2017
 

Petits et grands maux dans la tête
Tes rêves écrivent peut être
Sur la couleur du jour qui se lève

Mais le silence de tes lèvres
Ne connais pas le son par cœur
Ni le bruit sourd du bonheur

Dans le pavillon aux boucles d'or
Le chemin des ondes se perd encore
Comme la porte fermée d'une aurore

Ta peau palpite sur son tambour
Frémissant à la vue du troubadour
Dont tu n'entends pas les mots d'amour

Ses notes effleurent ton enclume
Comme la musique d'une légère brume
En s'envolant de la harpe à la hampe brune

Tu fais de jolies phrases en hyperbole
Tes mains s'agitent en belles paroles
Pour dessiner des lettres en farandoles

Ils te survolent comme une petite mouche
Tous ces bruits qui nous effarouchent
Et toi tu bois la vie au moulin de nos bouches

Adelaide

Pour toi qui fait danser les mots avec tes doigts
Et qui n'entendra jamais le son de ma voix


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Patricia Oudot 1069 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine