Magazine Culture

Rocamadour : la légende de Durandal

Par Sarhanne
Rocamadour : la légende de DurandalDurandal était l'épe du fameux Roland de Ronceveau dont l'histoire est racontée dans une chanson de geste de la fin du XIème siècle.Vous trouverez une version de la légende plus développée ici : http://pages.videotron.com/chimere/contes/roland.html
Mais en  voici une version bien plus  courte centrée sur l'épée et trouvée sur ce site : http://www.quercy.net/contes/conte13.html
"Ami d'Olivier, frère de sa fiancée la belle Aude, Roland est comte de la Marche de Bretagne, et surtout neveu de Charlemagne.
Quand ce dernier passe les Pyrénées pour aller lutter contre les Sarrasins en Navarre, Roland commande l'arrière garde qu'attaquent les Sarrasins au col de Ronceveaux, suite à la trahison de Ganelon.
Rocamadour : la légende de DurandalRoland et ses hommes résistent jusqu'au dernier. Blessé à mort, il sonne enfin dans son olifant, appelant Charlemagne à son secours.
La légende veut que Roland ait aussi tenté de casser sur un rocher son épée Durandal pour qu'elle ne tombe pas aux mains des Sarrasins, mais c'est le rocher qui se brisa.
La légende raconte que Roland ne réussissant pas à briser son épée Durandal, pria l'archange Saint Michel de l'aider à la soustraire aux infidèles.
Roland la lança de toutes ses forces vers la vallée.
Durandal traversant les airs sur des kilomètres, vint se planter dans le rocher du sanctuaire de Rocamadour.
Elle y est encore, vieille et rouillée , fichée au dessus de la porte de la chapelle Notre Dame. "

Rocamadour : la légende de DurandalMais les faits et traces vont contre la fin de la légende : une gravure ancienne nous montre en effet la fameuse Durandal fichée non pas dans le rocher au dessus de la chapelle Notre Dame où elle est inaccessible mais dans le mur même de la chapelle Saint Michel, à quelques mètres de hauteur ? !
Et il me fût raconté qu’en effet, elle avait été déplacée pour une raison très catholique :
La légende dit que celle qui touche cette épée, sera enceinte dans l’année. Alors, au temps où elle était accessible, tous les couples fraîchement mariés passaient au bas de Durandal. La belle montait alors sur les épaules de son tout nouvel époux pour en toucher le pommeau. Imaginez cette scène au milieu de ce que l’on appelle à Rocamadour les Sanctuaires ! ! La mariée retroussant ses jupes et grimpant sur les épaules de son homme ! ! Alors on déplaça Durandal vers un lieu visible mais inaccessible.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Sarhanne 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines