Angèle Paoli

Description

Cap-Corsine née à Bastia, descendante de navigateurs corses revenus de Trinidad, je suis sans cesse « hantée d'invisibles départs » et le sel de la mer « tressaille dans mes songes » (Saint-John Perse). Bien que femme corsaire n'ayant pour amer qu'un seul et même rocher, je me suis longtemps ancrée aux marches des terres maritimes picardes (où j'ai enseigné le français et l'italien), avant de retrouver mon hameau du Cap Corse. La culture méditerranéenne est un de mes tropismes les plus féconds. La culture corse évidemment, mais aussi toutes les cultures insulaires. De la Sicile (Palerme) en particulier. J'ai d'ailleurs mené il y a trois ans un projet linguistique et culturel européen autour des pupi siciliani (marionnettes siciliennes).

Comme nombre de Cap-Corsines, je suis par atavisme passionnée et farouche. Officiante aussi de la noire Isis (une « Gémeaux » qui balance entre une double postulation apollinienne/dionysiaque), j'ai heureusement au tréfonds de moi une vivifiante inclination pour un plain-chant de l'amour, une monodie de coeurs à l'unisson, sans effets de miroir, et totalement partagée.

De par ma curiosité effrontée, je suis aussi aimantée par les spéculations et les griseries d'eau vive. Ceci m'a permis d'endiguer pour partie l'envoûtement torpide de la « claustration » insulaire et le dolorisme séculaire de la plainte, du « lamentu » et des « voceri ».

J'ai aussi la réputation de ne pas avoir ma langue dans la poche... pour la bonne raison que mes poches sont remplies d'oursins (« Il n'est point de désir humain qui ne soit cruel », dit Pascal Quignard dans Sur le jadis). Elles débordent aussi des livres les plus fous, les plus flamboyants, les plus fiévreux, les plus fabuleux, les plus fervents, les plus fougueux, les plus furieux ou les plus délicieusement farouches, mais aussi les plus intériorisés, ... qui se dérobent à la routine des sens (Anne F. Garréta, Sylvie Germain, Linda Lê, Claude Louis-Combet, Brina Svit, Virginia Woolf,...) ou à la tyrannie du sens (Michel Butor et surtout Hélène Cixous).


35502 partages

MES BLOGS

DERNIERS ARTICLES (2646)