Magazine

Le guide d’Angélita

Publié le 19 août 2008 par Angelita

Avant de parler plus en détail des monuments visités, le trajet jusqu’à Florence s’est très bien passé.

650 kilomètres pour y arriver. La conduite sur autoroute depuis la frontière française est limitée à 110 km/h, certaines parties à 80 km car elles correspondent aux rampes d’accès d’entrée et de sortie. Ces rampes sont très courtes, il faut donc faire attention.

Une bonne partie des Italiens roule très vite et ne respectent pas les limitations malgré le nombre de radars, mais ils font comme en France, ils freinent dès qu’un radar est annoncé.

Dans Florence, les scooters sont respectueux des piétons.

Vous trouverez ma liste d’hôtels et restaurants sur mon site.

Nous avions réservé l’hôtel sur booking.com. Il est d’un très bon rapport qualité-prix. L’accueil et le personnel sont très compétents. Ils parlent italien, anglais et français.

Nous avons été surpris par la qualité de la cuisine italienne mais aussi par les prix pratiqués qui ne sont pas aussi excessifs que cela. Il est vrai que le midi, une assiette de pâtes est amplement suffisante lorsque le petit déjeuner a été copieux. Le soir, un plat et un dessert conviennent tout à fait. Vous payez aussi le pain et le placement. Tous les restaurants n’acceptent pas la carte bancaire, je vous conseille de vous promener dans les petites rues pour trouver ce qu’il vous faut au lieu de rester sur les restaurants près des monuments qui sont beaucoup plus grands et plus chers.

Les pâtes sont excellentes et à n’importe quelle sauce, les pizzas, un régal. Mais je vous conseille aussi les plats de viande ou de poisson. Nous avons gouté du boeuf, de saumon, de la truite. Les poissons dégustés avaient tous une sauce à base de tomate succulente. La viande est servie grillée avec un filet d’huile et du citron sur un lit de salade. En effet, les accompagnements sont en plus.

Que dire aussi des antipasti, tranches de pain grillés accompagnées de tomates, de pâté, de préparations toutes aussi bonnes les unes que les autres.

Les desserts et en particulier le tiramisu sont délicieux.

Nous n’avons pas gouté les fameuses glaces italiennes aux parfums variés. Pourtant ce n’est pas le nombre qui manque.

Le restaurant, Le Follie, situé à côté de l’hôtel n’est vraiment pas super, la cuisine n’est pas transcendante et le personnel pas très sympathique. Deux jeunes femmes qui servent, prennent les commandes … font patienter les futurs clients. Elles jonglent, surtout lorsqu’il y a énormément de monde et que les clients ne peuvent pas s’installer à l’extérieur.

Le restaurant recommandé par Chouyo est excellent. Spécialités toscanes, il est situé dans une petite rue. Merci Chouyo.

Nous avons parlé en trois langues pour essayer de nous faire comprendre, un peu d’italien, un peu d’anglais et un peu de français dans tous les endroits où nous sommes allés. La majorité des Italiens parle toutefois un peu le français.

Je peux vous dire que nous avons marché et marché. Les deux premiers jours ont été très durs pour les mollets et les pieds mais après on s’y fait.

Nous n’avons rien acheté de spécial : pas de bijoux. Les bijoux présentés sur le fameux pont del Vecchio sont affreux et c’est juste une remarque personnelle. Trop bling-bling à mon goût. Trop jaunes, on dirait que l’or est faux. Les prix sont marqués sur de petites étiquettes et donc personne ne peut les voir. Il y a un nombre très important de bijouteries.

Florence est aussi connue pour son cuir : sacs, gants, vêtements, de toutes les couleurs et à tous les prix. J’aurais pu me laisser tenter, surtout par une paire de bottes cavalières vue à Sienne. Heureusement pour moi, le magasin était fermé !!!! Je plaisante, je n’aurais pas pu me les payer (500,00 €).

Je vous invite à découvrir mes adresses sur mon site.

Malgré le nombre impressionnant de touristes parlant toutes les langues, la circulation n’était pas intense sauf le dimanche soir où les Florentins devaient rentrer de leur week-end prolongé ou de vacances.

Le centre touristique est très beau. Nous avons vu de très belles façades avec des portes en bois énormes. Les immeubles ne sont pas très hauts, même à l’extérieur dans les zones commerciales ou industrielles lesquelles ressemblent à toutes celles du monde. Pas très réjouissant mais sans commerces ou industries on ne peut rien faire.

Des maisons sont perchées dans les collines. Certaines doivent être de belles propriétés.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angelita 404 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte