Magazine Golf

Cani balle

Publié le 19 août 2008 par Brigitte Contois
Après les alligators croqueurs de golfeurs, nous avons la preuve que la balle de golf peut être appétissante pour nos amies les bêtes. Si le golfeur peut être vu comme le plat principal, méfions nous de nos balles car à Bournemouth, au sud de l’Angleterre, un chien a avalé une balle. L’histoire est banale pour cette mise en bouche. Marie promène son jeune chien dans le parc de Meyrick (ayant envoyé nos reporters en mission avant que le forfait se déclare, nous pouvons pisté et reconstitué la scène du croquage). Tobby (nous l’appellerons ainsi pour conserver son anonymat) a trouvé une balle de golf, a tourné autour et l’a avalé sans s’en rendre compte. Marie l’a amené chez le veto et suite aux radios, la balle était dans l’estomac. Tobby est hors de danger mais nous pouvons certifier que Tobby n’est pas un chihuahua car nous aurions déjà eu vent d’un procès contre Nike, Titleist ou Pinacle pour vente de produits dangereux et explosifs avec homicide involontaire. Nous pensons que Tobby était peut-être un dogue allemand pour pouvoir avaler une balle sans peine à un an. Enfin soyons rassuré, le revêtement alvéolé de la balle de golf à l’air d’être résistant au suc gastrique mais cela n’autorise pas à ce que vous utilisiez votre chien sur le parcours comme réserve à balles. Toutefois méfions nous si nous voyons un chien courrir après notre balle de golf, cela peut paraître un appétissant petit os rond prêt à être juste croquer pour notre espéce en voie de création : le canis ballus cannibalis. Merci Tobby de nous prévenir.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Brigitte Contois 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines