Magazine

Le Limousin, ça s'apprivoise

Publié le 19 août 2008 par Aratta
De retour du Limousin, j'en ai appris des choses.
Par exemple, planter sa mini tente en plein milieu de la campagne attire la curiosité du renard du coin.
Ledit renard sera très attiré par la tente, un unique hurlement de l'occupante ne le fera partir que pour quelques minutes. Seul le deuxième hurlement, poussé après que le renard se soit un peu trop appuyé sur la tente, fera son effet, ayant (coup de chance) attiré d'autres humanoïdes munis de lumière.
Je ne sais pas si c'est l'effet du renard, mais les moutons (ou les moutonsssss, n'en déplaise à Pagnol) sont des animaux nocturnes. Oui oui, les moutons se couchent à 3h du matin. Et en profitent pour bêler outrageusement.
Sinon, vu le temps pendant cette semaine, niveau moustiques c'était assez calme, ce qui n'était VRAIMENT pas pour me déplaire!!
Par contre, les taons, sales bêtes, était de la partie. J'ai donc appris à mes dépends que le taon, contrairement au moustique, reste longtemps accroché à la peau toute douce, grand charmeur qu'il est.
Une piqure de taon, c'est assez déplaisant. Après, ça gonfle. Une semaine après, elle est toujours présente, aussi tenace qu'un huissier dépêché par le juge.
J'ai aussi pas mal profité, par ailleurs (en fait je me suis vengée du confort spartiate de la tente et du mince matelas), j'ai fait de jolies ballades et j'ai mangé des trucs drôlement bons.
Mais ça, ça fera l'objet d'un autre billet, parce que là mon doigt-où-il-manque-un-bout-de-chair-lâchement-récupérée-par-mon-Laguiole commence à vouloir mettre un peu de rouge sur le clavier.
Bon, pour le prochain billet, gastronomie ou ballades?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aratta 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte