Magazine Internet

Organiser Netvibes ?

Publié le 19 août 2008 par Nicolas J
L’ami Homer pose LA question : « Je profite de ce post pour interroger les utilisateurs Netvibes : comment faites-vous pour organiser le vôtre ? Pour lire, par exemple, une trentaine d'articles par jour? Y'a une méthode préférable ? »

Je vais donc en faire un billet et lancer une chaîne de blogs d’un nouveau type : on ne tague personne. Dans vos réponses, ça ne vous empêche pas de mettre un lien sur mon blog (et sur celui d’Homer), ça ne mange pas de pain. Vous pouvez aussi faire un lien sur le blog de Didier Goux : il faut faire plaisir aux petits jeunes. Mais n’en faites pas trop ! Ne manquerait plus qu’il dépasse PMA au niveau de la zinfluence.

Une page de publicité avant de commencer : voilà un excellent mode d’emploi de Netvibes.

Première question : comment je fais pour organiser mon netvibes ?

Les archives du présent blog montreront comment je m’étais organisé. Depuis, j’ai presque abandonné toute méthode de classement : je prends mon pied à lire les blogs dans « le désordre ». Souvent, d’ailleurs, je ne découvre plus les blogs dans Netvibes mais dans Cozop et Twitter. Netvibes me sert plutôt à trois choses :

-m’assurer que je lis bien tous les billets des blogueurs que j’aime bien,

-mémoriser des adresses de blogs pour une découverte ultérieure ou un suivi temporaire,

-suivre les blogs dont le taulier ne twite ou ne cozope pas.

En fait, j’ai un onglet « blogs politiques de gauche » pour suivre tous les vigilants et un tas d’onglets divers où je fous les blogs de manière à équilibrer le nombre par page ! Pour le reste, je me répète, j’aime bien papillonner de blogs en blogs : organiser scientifiquement netvibes nuit à ça. Zapper de Sarkorfrance à Zoridae est quand même plus plaisant que se taper 10 blogs politiques de gauche.

J’ai aussi un onglet où je stocke les « blogs morts ».

Deuxième question : une trentaine de billets par jour

Il n’y a pas de nombre… J’ai 180 blogs dans mon netvibes. Si tous produisaient autant de billets par jour sur PMA, je serais franchement dans la merde ! Par ailleurs, ça dépend aussi de la « durée de lecture » d’un billet, ce qui n’est d’ailleurs pas seulement lié à la taille du billet mais à son style et son intérêt (le présent billet par exemple, ce lit en 3 minutes). Enfin, le nombre de billets à lire dépend… des auteurs. Par exemple, moi qui lis beaucoup de blogs politiques, en cette période d’actualités plates, je suis peinard…

Mais 30 est un bon nombre : c’est à peu près le nombre maximum de billets auxquels on peut s’intéresser chaque jour ! Un bon conseil : si vous avez trop de billets à lire, ne lisez pas tout. Ne lisez que les miens. Plus sérieusement, il ne faut pas se forcer. Si François Fillon annonce demain une privatisation de la sécurité sociale, tous les blogs politiques de gauche et de droite vont en faire des billets alors que l’analyse ne tient qu’en une phrase : « c’est quoi ce bordel, on nous prend pour des cons, ça apprendra à tous les zozos qui ont voté UMP ». Ca ne sert à rien de tout lire !

Troisième question : y’a-t-il une méthode préférable ?

Ma réponse est clairement : non. Pas seulement pour être cohérent avec moi-même quand je dis que je n’organise pas mon netvibes.

Le blogage va très vite. A l’échelle des blogs, l’éternité fait deux ou trois mois. On se lasse des blogs, on change de centres d’intérêt, le taulier devient fainéant car il n’est pas inspiré (par exemple, cet été je diffuse beaucoup moins ici que dans les autres blogs alors que l’été dernier j’avais pondu la plupart des billets ici et subitement, aujourd’hui, deux billets), des outils nouveaux apparaissent (Cozop, …).

Il faudrait donc se réorganiser tout le temps ! Ne perdons pas nos temps à s’organiser, conservons le temps pour la lecture et pour savourer des illustrations ridicules.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas J 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine