Magazine

Mise au point

Publié le 19 août 2008 par Eddie
Nous avons accueuilli pendant 15 jours la nièce à Chéri, en même temps que sa maman, la fille de la Jeune Soeur à Chéri.

Chéri est allé chercher tout ce petit monde en même temps que ses loulous début aout, la nièce (Monique voir
ici il y a deux ans) et la maman venant pour le mariage et repartant avec le frère à Chéri le 13 aout.
Elle a 12 ans, gentille, mais sacré caractère, et n'aime pas les légumes ;-p

Nous étions contents de la recevoir, et malgré quelques tensions dues au stress des préparatifs du mariage et aux nombreux enfants à fort caractère en présence, tout s'est bien passé.

Que nous pensions.

C'est donc avec surprise et déception que la veille de son départ, nous avons lu son profil msn :
"demain je par de cette enfer  je suis contente je ver cher mon otre oncle  celui la je ladore et pui cher lui tu tanui jamais lol je deteste mon oncle il soule a mort pitin c lenfer issi tu fou rien vivement demain je aie  cete endroi  demain je par   yes yes"
Puis nous avons appris d'une personne présente au mariage que le samedi, elle avait passé un long moment au téléphone avec sa mère pour se plaindre "surtout, maman, tu répètes pas, hein !"

Nous avons été très déçus, elle a été très embêtée, et nous avons eu une discussion, expliquant que nous ne comprenions pas car à chaque fois qu'on lui demandait comment ça allait, elle répondait toujours avec un grand sourire que tout allait bien.
Elle a expliqué qu'elle avait fait ça à un moment où elle s'ennuyait, qu'elle ne le pensait pas, qu'elle était désolée, etc...

Bon, au moment de partir, elle s'est excusée, on a fait un grand calin, et j'ai dit que c'était toujours mieux de parler en façe, de dire quand ça allait pas, plutot que de raler dans le dos des gens, que ça pouvait ensuite donner lieu à de mauvaises interprétations et à des facheries que personne ne voulait.

Pourquoi je vous parle de ça ?

Revenons quelques temps en arrière...

Vous n'êtes pas sans savoir que je me suis mariée avec mon Chéri voici peu. ;-p
C'est notre deuxième mariage à tous les deux, on a donc décidé pour ce mariage de ne faire que ce qui nous plaisait.
C'est à dire de ne pas inviter le fils du frère du grand oncle par alliance de la soeur du mari de la grand mère par obligation parce que c'est la famille, mais uniquement les gens qui nous sont proches, qui comptent pour nous, bref, en un mot, que les gens qu'on aime.

Resituons maitenant le contexte :

Escargotte est petite, elle tète toutes les deux heures, elle me prend beaucoup d'énergie, je dors en moyenne 4 heures par nuit, et jamais plus de deux heures d'affilée. On a toute la préparation du mariage, on fait tout nous même, on organise tout, on finance tout, et comme on ne roule pas sur l'or (euphémisme !) on tire les bouts de chandelle pour y arriver. Se greffent à ça la gestion des 4 enfants, un voyage très fatiguant à Metz début juillet, les travaux de la maison qu'il faut finir absolument (je rappelle qu'on n'a dormi dans notre chambre que trois semaines avant le mariage !), bref, au niveau stress et fatigue, je crois que je cartonne à fond.

Dans cette agitation, on apprend que les soeurs de Chéri ne viennent pas, et que son frère ne sera là que le premier des trois jours de fête.
Pour des raisons certes légitimes.
Mais on est quand même déçus.
C'était important pour Chéri d'avoir sa famille auprès de lui, il en a été séparé pendant quelques années, et ça comptait beaucoup pour lui. Je vois qu'il est déçu, je le suis aussi car j'aime beaucoup ma belle famille, avec ses défauts, les caractères de lorrains ;-p mais je les apprécie beaucoup.
Jusqu'au dernier moment on a espéré qu'ils pourraient tous venir.

C'est donc à ce moment que je me suis défoulée ici même, en des termes peu flatteurs, pas gentils, mais bon, c'est mon blog, je me défoule, ça me permet de tout dire ici, de ne pas  avoir de mots dits sur le coup de la colère et que je regrette après. C'est mon défouloir, quoi.
Une fois écrit, je me sens mieux et je passe à autre chose.

Sauf que...
Sauf que mon blog n'est plus aussi confidentiel que ça, que des personnes auxquelles je tiens ont lu ces lignes et en ont été peinées.

Et que je me retrouve donc dans la situation de la nièce à Chéri décrite plus haut.
J'ai fait de la peine sans le vouloir, pensant me défouler "anonymement", justement pour ne faire de mal à personne et ne poser aucun problème, et c'est tout le contraire qui arrive.

Je voudrais qu'il soit bien clair que sur mon blog, je me défoule, j'écris des choses parfois pas agréables, mais qui sont là pour me permettre de ne pas dire des choses sous le coup de la colère. En général, je suis fachée, je me défoule, et j'oublie.
Les rares fois où j'ai dit des choses en face en étant en colère, j'ai passé des jours (et des nuits sans dormir !) à le regretter, à m'en vouloir, etc... C'est pour ça qu'ici je me permet cette liberté.

Je suis donc très sincèrement désolée si j'ai fait du mal, c'était réellement sans le vouloir.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eddie Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog