Magazine

Encore…

Publié le 19 août 2008 par Lawrence Desrosiers
…les jeux de Pékin.
Il me faut absolument souligner le courage et la volonté de vaincre de Simon Whitfield, dans l’épreuve exténuante du triathlon olympique d’hier. Médaillé d'or à Sydney il y a huit ans, Whitfield, qui est de Kingston, a complété la nage de 1,5 km, l'épreuve cycliste de 40 km et la course à pied de 10 km en 1h48:58,47, quelque cinq secondes derrière l'Allemand Jan Frodeno. J’ai suivi sa compétition, par petit bout, car elle était télévisée en même temps que la demi-finale du plongeon de trois mètres, où s’exécutait le sympathique Alexandre Despatie.
Le moment magique du triathlon, c’est quand Simon Whitfield a lancé sa casquette dans la foule et qu’il a dépassé les quatre concurrents devant lui et qu’il s’est lancé dans son sprint final. J’étais debout, les bras dans les airs, collé à l’écran, tout le corps frissonnant, criant à tue-tête des mots d’encouragements. Ce jeune homme sympathique, qui avait le plus petit gabarit des cinq meneurs, tenait dans son cœur, une volonté de vaincre inversement proportionnelle à son corps; la marque de commerce des athlètes supérieurs.
Tout a été dit sur Alexandre Despatie. C’est quelqu’un que je respecte au plus haut point; son attitude remarquable fait la fierté de tous les Québécois.
Lo x

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte