Magazine

La Nouvelle Vie De Monsieur Horten - De Bent Hamer

Publié le 24 juin 2008 par Kilucru

La Nouvelle Vie De Monsieur Horten
Un film de Bent Hamer
avec Peter Bredal, Bjorn Floberg , Nils Gaup...
Titre original : O' HORTEN (Norvège)
Présenté en Sélection Officielle, Section Un Certain Regard au Festival de Cannes 2008
Synopsis
Odd Horten (Baard Owe) parcourt la même ligne de chemin de fer depuis si longtemps qu'il a fini par s'installer dans une routine confortable. Mais, après 40 années de bons et loyaux services, l'heure de la retraite a sonné pour ce cheminot de 67 ans. Sa vie solitaire et bien rangée est bouleversée par plusieurs questions dérangeantes. Comment Horten a-t-il pu se laisser entraîner dans une situation aussi embarrassante alors qu'il devrait fêter sa retraite ? Aura-t-il un jour l'occasion de prendre l'avion ? Finira-t-il par vendre son bateau auquel il tient tant ? Comment s'est-il retrouvé en chaussures rouges à hauts talons ? Survivra-t-il à une virée nocturne avec un type aux yeux bandés au volant ? La seule certitude, c'est que Horten va au-devant d'aventures hors du commun et de rencontres insolites. Quitte à trouver sur sa route un nouveau chien et une femme aimée jadis...
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°Des images du début, Horten drivant son express régional, dans des étendues blanches, recouvertes de neige, à l’écran alternent blancheur immaculée et trous noirs soudain des tunnels franchis .
Pour Monsieur Horten, tout commencera, presque malgré lui, non pas le jour de son départ en retraite, mais la veille.
Alors qu’a eu lieu la « décalée et risible» cérémonie des adieux, qu’il s’est vu offrir une horrible loco en métal, célébration dans les normes de ce clan des cheminots Norvégiens. Horten, d’ordinaire, on le devine, ponctuel, va louper son dernier voyage, son dernier jour de boulot.
Dés lors son petit, très petit monde, va partir dans toutes les directions. Horten est paumé, non pas grisé par une soudaine liberté, non, comme un peu groggy, hébété d’avoir failli à sa dernière mission, surpris par cette soirée qui lui a valu ce retard. En fait le premier grain de sable qui enraye la machine, une existence qui déraille. En deux trois jours c’est un tremblement de terre dans la vie de Horten, cet homme qui semble solitaire va croiser beaucoup de monde et faire quelques rencontres assez épiques. Le petit cheminot va se laisser aller à l’aventure, ho, rien que de très modeste, enfin certaines. Mais ces épisodes ont l’humour typiquement hérité d’un cinéma nordique, on pense à Kaurismaki ou Roy Andersson, un ton décalé, assez froid, absurdement humain pourtant.
Il est vrai que le personnage incarné par Baard Owe, est attachant, toujours droit et digne, même en chaussures à talons. .sic !

Enfin la rencontre ultime, poésie et philosophie, éloge de la folie, terme qui amènera intelligemment la chute du film. L’occasion pour Mr Horten de briser une chaine, mentale du passé pour enfin appréhender le présent et l’avenir sereinement en homme Libre !
Bref au final un film sans grand moyens, mais qui tire honorablement son épingle du jeu . Présenté dans la section un certain regard…Normal c’est bien vu !!!
Site Officiel
CommeAuCinema.Com "..La vie devient tout d’un coup défi pour Horten, comme s’il la raille autant que la mort. Confrontés à des moments de pur délire, nous ne pouvons que nous émerveiller à la vue de paysages magnifiques, filmés avec goût depuis la cabine de commandes du train… Ou rire, devant les nombreuses scènes grotesques, insolites, cocasses, parfois irréelles et toujours si poétiques, qui jalonnent le film. Et, être touchés par la douceur et gentillesse d’Horten..."

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kilucru 154 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog