Magazine France

L'hommage raté de Sarkozy aux soldats français tués en Afghanistan

Publié le 22 août 2008 par Juan

Sarkozy lors de l'hommage aux soldats tués en Afghanistan
par la-croix
Les funérailles des 10 soldats français tués au combat en début de semaine ont eu lieu ce jeudi 21 août, en présence du chef de l'Etat et des caméras de télévision.

"Aujourd'hui, l'émotion étreint chaque Français.
Aujourd'hui, c'est le temps du recueillement."

"La mort vous a fauché dans la fleur de l'âge, le 18 août, à l'Est de Kaboul."


Commentaires:

1. On saluera l'hommage aux soldats. C'est la moindre des choses. Sarkozy avait raison d'apporter le soutien moral, matériel et affectif aux proches des soldats.

2. On regrettera, comme hier pour d'autres évènements plus heureux, l'omniprésence filmée du Président de la République, à l'affut de chaque opération de communication. Il a tort de faire filmer son émotion comme à chaque fois.

3. On détestera la récupération sordide, au détour d'une phrase du discours : "Vous avez été pris sous le feu nourri de terroristes talibans qui vous avaient tendu une embuscade." Fallait-il en rajouter sur le registre du "méchant ennemi fourbe". On détestera aussi la suite : "Nous sommes en Afghanistan depuis 2001 dans le cadre d'un mandat de la communauté internationale." Et le voici qui justifie, dans un discours d'hommage, lors de funérailles, la pousuite de l'intervention française. Sarkozy se permet même d'un peu de autocompassion:

"Je veux dire devant vos familles qu'à ce moment précis où je vous parle, jamais à quel point je n'ai mesuré ce que peut être la solitude d'un chef de l'Etat face aux décisions qu'il doit assumer."

Vous avez bien lu.

Fallait-il ainsi instrumentaliser une cérémonie privée, habituellement dédiée au recueillement des proches, au service d'une diplomatie hésitante ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (2)

Par Eole
posté le 12 décembre à 21:34
Signaler un abus

Il faut arrêter de toujours vouloir taper sur qqn. Oui M. Sarkozy sait se servir des médias, mais aussi il faut voir dans ces paroles, la tristesse d'un homme de pouvoir qui a dû et a su prendre des décisions et qui en accepte les conséquences. Ce n'est pas une question de politique, c'est être Homme. Arrêtons la démagogie politicienne à la con, et honorons nos soldats mort pour notre liberté, pour notre sécurité.

Par rival
posté le 25 août à 09:09
Signaler un abus

Il dit n'importe quoi, voilà un mois, il parlait de l'amateurisme des militaires, aujourd'hui il loue leurs qualités, il parle de la famille qui pleure un ami...n'importe quoi, il veut s'apitoyer sur le sort des défunts et s'attarde sur SA Solitude. Pauvre type, pauvre France

A propos de l’auteur


Juan 53342 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog