Magazine Caricatures

Natation et artichauts

Publié le 23 août 2008 par Jacques Chirac

artichaut1Mes Chers Compatriotes,

Alors ? Vous êtes revenus de Pékin ? Le coup cou ceint de plein de merdailles en chocolat et autres métaux précieux ? Non ? Vous êtes juste revenus de vacances avec plein de cous coups de soleil autour de vos gros coups cous. Vous n'allâtes poinct à Pékin ? Et vous ne revîntes pas chargés des honneurs, des ors z'et des pampres prévu(e)s ? N'nnntttt... Ksssss... Quel laisser-aller !

Personnellement, je devais participer au Championnat de Lancer d'Andouillette, mais j'ai été bêtement contrôlé positif au Juliénas. Ce qui fait que les Jeux ont été privés de ma précieuse participation. J'avais également prévu d'emporter la Médaille d'Or du Lancer de Nains, mais - pour cause de Géorgie - cela n'a pas été possible, le Nain a dû repartir plus tôt que prévu.

Mais ce n'est pas ce dont je veux vous entretenir aujourd'hui. Pendant les J.O. du Tibet, confiné devant mon étrange lucarne, j'ai observé Alain Bernard, le poisson humain. Ce qui m'a frappé ce sont ses incisives centrales maxillaires macrodontiques et égressées. Ne cherchez pas à me faire croire que vous savez ce que c'est, je vous vois... Je traduis : il a de grosses dents à manger des artichauts. Détail anatomique sans importance, me suis-je dit dans mon Evinrude intérieur (vous avez déjà essayé une Ford dans l'eau ?). Eh bien non ! Son petit camarade plus grand que lui, Amaury Leveaux a les mêmes. Et Hugues Dubosq - 2 Médailles de Bronze - aussi; mais un tantichouïa plus petites (donc la taille est en rapport direct avec la nature du métal). Je sens que nous sommes sur la piste du secret de leurs performances. Faites voir un peu Michael Phelps... Pareil ! Je le savais ! En 2012, on envoie Dracula à Londres ! Eeuuhh... quoique... Il faut vérifier que ça marche aussi avec les canines.

Voilà donc un mystère éclairci. Et, en plus, l'artichaut est indécelable à l'analyse d'urine. Nous allons donc construire un grand centre d'entraînement nautique en Bretagne (Manaudou va encore râler qu'elle ne peut pas nager avec la coiffe bretonne qu'on lui a donnée) et les ploucs producteurs nourriront nos sportifs aquaphiles au lieu de déverser leurs dicotylédones astéracées (Cynara scolymus) devant la Préfecture. Sans compter que la Bretagne n'est pas loin de Londres, à la nage.

Prévoyons donc de grandes victoires françaises en 2012, ça fera plaisir à Delanoë.

Bien à vous,

Jacques


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jacques Chirac 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte