Magazine

Conseil municipal du 9 juillet : Joëlle Ceccaldi-Raynaud s'engage à aider la famille victime de l'incendie de la rue Gerhard

Publié le 10 juillet 2008 par Frédéric-Michel Chevalier

En réponse à une question du groupe socialiste sur la situation de la famille victime de l'incendie rue Gerhard, le maire de Puteaux a affirmé sa volonté de trouver une solution adaptée pour venir en aide de cette famille plongée dans la détresse depuis la destruction totale de son appartement.

Normalement, ce problème relève de la compagnie d'assurance des intéressés. Or il semble qu'ils n'étaient pas (ou mal) assurés, ce qui plonge cette famille dans le dénuement le plus total. Une situation d'urgence qui ne peut laisser personne indifférent.

C'est au CCAS qu'il incombe de venir en aide aux personnes en difficultés. Monsieur Ollivier, le Directeur Général des Services a indiqué avoir personnellement appelé la famille et l'avoir invitée à se présenter au CCAS dès le lendemain matin, afin d'examiner sa situation et de rechercher une solution appropriée. Les victimes de ce drame ne semblent cependant pas s'être présentés. Ils faudrait qu'ils le fassent rapidement.

On ne doit pas exploiter la détresse humaine à des fins politiques

Face à une situation de détresse, le rôle des élus, quels qu'ils soient, est d'abord d'être aux côtés des personnes qui souffrent. Si j'avais été en contact avec cette famille, j'aurais entrepris de les accompagner dans leurs démarches auprès de la mairie, des services sociaux, de leur assureur... pour faciliter la recherche d'une solution.

A cet égard, je tiens à saluer l'attitude digne et responsable du groupe socialiste dans cette affaire, comme l'atteste la question orale posée lors de la séance du Conseil municipal du 9 juillet : "Un incendie s’est déclaré rue Gerhard la semaine dernière, une famille Putéolienne se retrouve à la rue (Un couple avec 4 enfants).Quelle solution avez vous proposé ? D’une manière générale de nombreux logements sont vacants dans le parc HLM. Quand comptez-vous entreprendre les travaux nécessaires pour remettre ce parc en état et permettre ainsi de répondre aux situations urgentes ?".
A contrario,
je suis choqué de l'exploitation faite de cet événement sur le site monputeaux.com pour tenter de démontrer une carence dans l'action de la municipalité. L'interview vidéo d'un membre de la famille victime de cet incendie, publiée sur le blog de Christophe Grébert relève de la manipulation. Les questions sont orientées pour faire dire à la personne interrogée que la mairie ne fait rien pour eux : "Vous êtes à Puteaux depuis une trentaine d'années, bon, vous espérez quand même une aide de la municipalité,...ou...qu'est-ce que vous attendez, qu'est-ce que vous espérez maintenant ?" demande Christophe Grébert, avant de conclure "bon, ben je vous souhaite bon courage et j'espère qu'une solution sera trouvée. Bon courage à vous." Une conclusion qui laisse les victimes de cette situation bien seules face à leur problème.
Suit la publication d'un message d'intervention adressé à Madame le maire, message qui, selon les usages, aurait du demeurer confidentiel, au moins dans un premier temps.

Les explications fournies aujourd'hui par Monsieur Ollivier montrent bien qu'il y a procès d'intention à l'encontre de la municipalité et tentative de récupération dans cette démarche, puisque joint au téléphone par Christophe Grébert, le directeur général des services de la mairie de Puteaux a aussitôt demandé les coordonnées téléphoniques des victimes et pris contact immédiatement avec elle pour l'inviter à se présenter au CCAS. Par ailleurs, Sylvie Cancelloni, administratrice du CCAS aurait pu servir d'intermédiaire et accompagner cettte famille pour faciliter ses démarches. Au lieu de cela, Christophe Grébert a préféré faire des recherches sur Internet pour publier un second billet : "Incendies d'habitation à Puteaux : venir en aide aux sinistrés", assorti de nombreuses propositions d'action qui tendent à démontrer une nouvelle fois les carences de l'action sociale de la municipalité.

Si la communication fait partie de l'action politique et si le "faire savoir" peut paraître aussi important que le "faire", la récupération politique d'une telle détresse est néanmoins particulièrement indécente. L'opposition n'en sort pas grandie et ce n'est pas comme cela que nous gagnerons en crédibilité auprès des Putéoliens. L'action concrète au service de nos concitoyens doit être la préoccupation principale d'un élu, a fortiori s'il est dans l'opposition. Il est toujours temps de s'opposer et de dénoncer si rien n'est fait et que les choses ne bougent pas. Il y a un temps pour tout !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frédéric-Michel Chevalier 3008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte