Magazine

Le site WWW retient notre attention

Publié le 19 août 2008 par Jérémy Dumont

Vu sur le www : Un jeu onirique, « My Way » par Sid Vicious, etc.

Au programme aujourd’hui, des choix dans les cases, l’Olympia en 78, des pochettes de jazz, de la techno dans une œuvre d’art, « Super Mario Bros » hip-hop, je me suis fait du thé, et l’amour en forêt.

Note01

Perdre son temps

Note02

Mr Coo est un jeu d’aventure un peu surréaliste qui se présente sous la forme de cases de bande dessinée. Le joueur est confronté à quelques choix (quel objet choisir ? La porte de la grotte ou la montagne), le but étant d’arriver aux trois fins possibles, pour enfin voir le vrai final. C’est frais et très bien animé.

Retrouvez tous les jeux dans la section Chronophages.

Ecouter / Voir

« Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, j’ai l’honneur de vous présenter, pour la première fois en France, Sid Vicious ! » Et voilà, la figure des Sex Pistols qui entame un puissant et déjanté My Way. C’était à l’Olympia, en 1978. Et le morceau sera réutilisé quelques années plus tard par Martin Scorsese dans Les affranchis.

C’est joli, on aime

Note03

Sur le site de partage de photos en ligne Pixagogo, on trouve la présentation de 1000 pochettes d’albums de jazz, de 1939 à nos jours, du label Blue Note, célèbre pour la qualité tant artistique que graphique de ses disques. Au hasard les pochettes de Freddie Hubard, Blue Breaks beat, Jay Jay Johnson, et l’album Unity.

Son...Son...Son

Note04

Let’s Go est une version hip-hop du thème de Super Mario Bros par K.O.

Dixit

« Google pense que parce qu’ils ne possèdent pas de contenu, ils ne sont pas dans l’industrie du contenu. Bien tenté, mais non, ce n’est pas comme ça que ça marche. Si vous payez des écrivains, que vous distribuez leurs travaux, et créez une bibliothèque pour les héberger, vous êtes — c’est assez évident — un éditeur. »
Jason Calacanis (Is Google a content company ?, 27/07/2008)

« L’industrie d’Internet doit prendre plus de responsabilités pour protéger les jeunes du "côté obscur" des contenus numériques concernant les abus, la violence, et le suicide, selon un groupe de parlementaires. L’enquête a recommandé la mise en place d’une structure indépendante pour créer de meilleurs gardes-fous en ligne destinés à empêcher que les jeunes tombent sur du contenu déconseillé. La structure surveillerait les sites web, statuerait sur les plaintes et pourrait aider à la lutte contre le piratage et le partage de fichiers illégal en Grande Bretagne. »
Mark Sweney (MPs tell internet firms to police ’dark side’ of web, 31/07/2008)

« Ma bête noire ce sont les critiques de jeux vidéo paresseux. (...) Comment pouvez-vous critiquer un jeu, comment pouvez-vous faire un commentaire sur un jeu comme Grand Theft Auto IV, qui demande plus de 40 heures de jeu, si vous y avez seulement joué deux ou trois heures. Ce serait comme critiquer un film, en n’ayant vu que le générique. »
Joseph Olin (AIAS President : ’Game Reviewers Are Lazy’, http://www.shacknews.com/onearticle.x/53938, 30/07/2008)

Le coin du geek

Note05

La semaine dernière, le site Gizmodo a lancé un concours Photoshop sur le thème « insérer de la techno dans une œuvre d’art célèbre. On n’a pas choisi de montrer la première place, (car elle rappelle beaucoup d’images déjà rencontrées dans les concours du site worth1000 dont on parle souvent) mais celle plus originale et discrète de StevenMcGann. Un mélange, donc, d’Apple et de cette composition de Piet Mondrian de 1921.

Pas tout neuf, et alors ?

My Martian Cutie est une chanson autour d’une martienne qui avait neuf yeux, neuf nez, neuf bras,... et une animation de Sesame Street pour apprendre le nombre 9. Elle a été animée par Bud Luckey, et les paroles sont de Don Hadley.

Etonnant, non ?

Note06

L’histoire commence par « I made a tea » (Je me suis fait du thé). Puis en cliquant sur un des mots, un autre bout de texte s’affiche. Et en cliquant sur un nouveau mot ou groupe de mots, un autre bout de texte s’affiche. Et ainsi de suite jusqu’à avoir le récit complet (en anglais, donc). L’idée derrière ce Telescopic Text n’est sûrement pas nouvelle, mais elle reste intéressante, d’autant que bien réalisée par l’anglais Joe Davis.

Le bouzzier

Chaude, très chaude, la vidéo de la dernière campagne de GreenPeace intitulée Forest Love...

ARTICLE :  Astrid Girardeau, Erwan Cario

Lu sur le site écrans


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jérémy Dumont 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte