Magazine Politique

Elle n’est strictement pour rien dans sa défaite ?

Publié le 29 août 2008 par Dagrouik

Voilà un billet qui va clarifier un point erroné qu'on entend ici ou là , parfois même sous la plume d'amis blogueurs. On reproche aux ségolénistes de penser que Ségolène Royal n'est pour rien sans sa défaite de 2007...

Allons bon, il suffit de lire "Ma plus belle histoire c'est vous", et de se référer par exemple à la page 302 du livre. En effet tout ségoléniste bête et discipliné dispose du livre sous la main.

Voici ce qu'on peut y lire :

Ça me semble clair non ?  Et puis aussi de se souvenir que les plus vils adeptes de la sorcière ont publié dès juin 2007 des débuts  d'analyse de la défaite de Ségolène Royal et que des hordes de trolls Ségolénistes ou d'autre obédiences n'ont pas dégommé ces analyses.

Alors, je vais être sympa pour eux, voilà ce que j'avais écrit à cette époque. Ca va leur permettre de mettre à jour leurs arguments. Tout ceci est donc à placer dans le contexte de Juin 2007.

Comme je l'ai indiqué précédemment , Désir D'avenir ( DDA) va faire un bilan de la campagne.
Un groupe de travail « Débriefing de campagne » est  consacré à l'analyse de la campagne présidentielle, de ses faiblesses et de ses  forces, des leçons à tirer pour l'avenir . Le rendu des analyses est prévu pour la mi-juillet à Ségolène Royal. Certains bloggeurs décrétent déja que ce n'est qu'une annonce en l'air. Quelle position agréable que celle là, celle du sage qui sait tout et prévoit tout à l'avance
Ceux et celles qui couinaient sur l'absence de critique de la part de SR doivent donc patienter. D'ailleurs la LCR, LO, les verts, Bové ont ils fait une auto-critique ? le MoDEM qui a été laminé a t'il fait son auto-critique : non.
Et l'excuse 2ieme parti ne tient pas, pourquoi le 3ieme en est il exclu ? Sans doute à cause d'une vision déformante de la réalité du club des 5.
Il faut du temps , passer en mode objectif, ce qui demande du recul et des données  à analyser : carte du vote, reports de voix, analyse de la sociologie du vote ( CEVIPOF  que je n'ai pas encore lu )
Voilà donc ma contribution en vrac, les items n'ayant pas le même poids, et ne sont pas classés forcement  du plus important au moins important. Bien sûr il s'agit que d'un avis personnel. Je précise aussi qu'il a parfois été dur de répondre à des connaissances qui ont milité, cru en Ségolène et le fond encore ( avec un peu d'attente il faut le dire) .. que j'ai vu les larmes aux yeux me demander "pourquoi ?". Une autre question aussi "Mais y as tu cru jusqu'au bout ?"
Oui, par ce que je savais que le report Bayrou serait la clé du scutin. Au matin , venue des DOM, des données de report indiquaient Bayrou->SR à 70%. En introduisant cette donnée dans un modèle national, cela resserrait le scrutin et pouvait l'inverser de peu.
A midi quand j'ai découvert que l'UMP installait son bazard place de la concorde,  j'ai vite compris que c'était plié.
Voici donc le vrac des explications, qui peuvent s'ajouter, se soustraire, se contredire : C'est du vrac.
C'est une victoire de Sarko, qui a mis 5 ans à s'entrainer et a fait une très bonne campagne d'un point de vue communication : C'était quasi ingagnable avec le timing imposé par la primaire PS : Il a découpé le corps électoral dans une matrice  et a envoyé des messages adaptés aux égoïsmes de ces segments :  primo-accédant immobiliers, futurs héritiers, vieux de plus de 65 ans.
C'est du communautarisme électoral tout simplement.
Ce matriçage a été fait avec l'aide d'études qualitatives et sondages dédiés : J'en étais convaincu dans les dernières semaines de campagne... En 2005 était sorti un sondage sur le ressenti des français sur le travail : 70% des plus de 65 ans ont alors déclaré que les français ne travaillaient pas assez.. critique facile quand on est à la retraite et qui à du faire mouche dans l'esprit de Sarkozy.
En 2006, par exemple certains sondages montraient que les plus de 70 ans étaient à 75% satisfait du gouvernement De Villepin, soit l'inverse des catégories plus jeunes.
Il n'a pas eu besoin de publier son programme sur Internet : Il l'avait martelé dans les esprits, et tout le monde ou presque pouvait citer ses 3 leitmotivs : travailler plus pour gagner plus, une france de propriétaires, héritages détaxés. Chaque apparition TV  (4400 en 10 ans !! ) lui a permis de faire la promotion de son projet ou d'un des items.
Dans l'équipe de campagne, nous rigolions de ce .PDF d'une page. Avec le recul, je pense que c'est sans doute une de nos plus graves erreurs.
Il nous a manqué au minimum 2 ou  3 mois de campagne , c'est un problème de timing, ce que Pikety a bien expliqué. Ces 3 mois nous auraient permis de mettre en place une stratégie de communication visant directement les 3 leitmotivs de Sarkozy, avec une batterie de portes paroles au comportement impeccable et avec un parti en ordre de marche .
Le problème relationnel entre François Hollande et Ségolène a t'il joué ? la question est posée, on est tenté de répondre oui. Mais tout cela est complexe, la situation inédite doit être analyséé de manière objective. Nous ne savons pas tout de cette histoire et n'avons pas à le savoir.
On nous a parlé des sondages mettant SR en tête 6 mois avant, certes, mais avec quel pourcentage d'indécis ?
Bizarrement les femmes ont votées plus facilement pour Sarkozy à l'image énergique que pour Ségolène : étrange non ?
le Pacte présidentiel de Ségolène n'a pas été assez expliqué : Certains n'ont pas vu l'étendue de certaines propositions, et on a manqué de ces intermédiaires, ces prescripteurs ( CSP+ , bobos etc..) qui diffusent l'infos et les rumeurs vers les relations qu'ils ont. Je met dans le lot la partie de cadres PS cités ci-dessus. Et la faute est partagée : déficit d'explication dans les items du pacte par l'équipe de campagne et non collaboration de certains intermédiaires politiques.
L'absence de réel débat de fond entre les deux tours à manqué... alors que le début de la campagne avait permis de commencer à populariser des idées comme la démocratie parlementaire, le donnant-donnant, la changement de pratique politique. Tout cela est passé au second plan.
Il a manqué une ligne directrice dit Fabius, C'est exact : il nous a manqué une discours simple et majeur pour décrire le projet de socité induit par ce programme, comme Mitterand voulait changer la société pour changer la vie... Une vision de la société, différente du projet neo-conservateur de Sarkozy, alors que les briques étaient là ( pacte ), le ciment ainsi que le maître d'oeuvre. Parfois même Ségolène a été défendue de manière ridicule dans des tribunes sexistes d'un autre âge.
Pendant la campagne, des idées du genre "ségolène est réactionnaire", "programme de droite, blairiste " ont fusé , surtout dans la gauche de la gauche : ces imbéciles ont ils lu le pacte présidentiel de Ségolène ? Non
SR a commis une grave erreur lors du débat de second tour : Sa juste colère... a effrayé sans doute 1% de l'électorat si je me base sur mon échantillon personnel, certains ont alors voté blanc au second tour. Il y'a d'ailleurs eu 3,62% de votes blancs contre un peu plus de 1% lors du premier tour, soit 2,6% de plus. Les militants comme moi ont été satisfait sur le moment, mais pas les électeurs. On aurait du se souvenir de la fin "off" du débat Chirac-Jospin de 1995...
le PS n'a pas suivi à 100%, mais plutôt à 95%. J'ai eu des echos dans le chat des e-militants, et dans des messages à modérer sur DDA de non collaboration de sections locales.
A t'il été mis de coté par moment ? C'est possible, et il y'a eu des accrocs : 4000€, impôt Johny...  D'après Jean-Marc Lech  d'IPSOS qui intervient de temps en temps sur i-TV, c'est la polémique sur les 4000 euros par foyer fiscal, c'est à dire 2000 en moyenne par individu pour un couple marié/pacsé... qui situe la cassure dans la courbe des sondages.
Cette sortie de François Hollande date du 12 janvier. Personne dans la presse n'a alors réagit quand Copé s'est mis à raconter des conneries sur les classes moyenne, mais la différence SR/FH a été bien exploitée. Ségolène a alors décroché de 10 points en intentions de vote au premier tour, et François Bayrou s'est mis à grimper.
SR a sans doute sous-estimé le rôle que pouvait avoir le PS , mais en tout cas une minorité de cadres PS à joué contre son camp alors que les militants mouillaient leur chemise. Un rappel : la sortie de l'UNEF sur le projet de CPC , baptisé aussitôt CPE de la gauche , merci au charmant  Bruno Juliard. Cela n'a t'il pas écorné l'image de la candidate ?
La faiblesse historique de la gauche au premier tour : 36% pour tout le monde, y compris l'extrême gauche qui n'a eu que 2% des voix . Cela a donc conduit à un manque de réserve de voix à gauche. Le seul moyen mathématique de gagner était d'avoir un report massif des électeurs Bayrou ( 70%). Cela a fait couiner l'extrême-gauche. Mais c'était la seule solution, gagner le second tour au gauche comme certains l'ont dit était impossible, les chiffres sont là , tout le reste c'est du pipeau.
Personne ne s'est inquiété dans cette gauche anti-libérale du passage de 10% en 2002 à 2% en 2007. Alors qu'on trouvait encore des zozos  parmi eux pour penser en décembre que la gauche anti-libérale pourrait être devant le PS avec un candidat unique.
L'anti-Sarkozysme a fait passer le débat d'idée au second plan et comme le remarque le CEVIPOF a pu faire croire que la gauche était à cours d'idée, alors qu'il n'en était rien. Elle a permis à l'électorat de droite de se regrouper, la victimisation de Sarkozy a joué a plein. Tout le monde avait oublié sa promesse d'accrocher on ne sait qui à un crochet de boucher, et ses autres sorties du même genre.
l'UMP est une formation à 100% derrière son chef.  Les bourdes de Sarkozy : SMIC, Sous-Marins etc... n'ont pas eu le même écho que celles de Ségolène : on se demande pourquoi  ? Alors qu'elles étaient bien plus graves : Pour Sarkozy 50% des français sont au SMIC , non connaissance du fonctionnement des prestations familiales, du cours du pétrole, classes moyennes non propriétaires , exagération sur la polygamie, se trompe sur le nom des monnaies...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dagrouik 2453 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines