Magazine

Cunégonde en Antarctique 11

Publié le 01 septembre 2008 par Porky

Scène 10

Les mêmes, l’Ours au béret jaune

(L’ours se dirige vers le trône et ne fait aucune révérence. Il regarde autour de lui avec un air goguenard.)

L’OURS

Ancienne majesté, je viens à vous sans arme.

LA GRANDE OURSE (très ironique)

Ca prouve ta vaillance et augmente ton charme.

L’OURS

Vous aurez moins d’esprit lorsque vous apprendrez

Le message qu’ici je dois vous rapporter.

LA GRANDE OURSE (idem)

J’en tremble, c’est un fait. Voyons un peu, mon cher,

Comment ma digne sœur m’expédie en enfer.

L’OURS

Vraiment très simplement : elle tient en otage

Deux débris féminins, tous deux en retour d’âge.

Elle ne les rendra qu’à cette condition :

Dégagez du palais, signez l’abdication.

CUNEGONDE

Ce discours, par ma foi, a beaucoup de clarté.

L’OURS

Ma maîtresse est quelqu’un qui sait très bien parler.

LA GRANDE OURSE

Ca s’entend, mon ami. Mais dans le cas probable

Où je refuserai, car c’est indéfendable,

Qu’adviendrait-il alors de nos deux kidnappées ?

L’OURS

Dans l’igloo, pour toujours, elles seraient gardées.

FIFI

Ca pourrait être pire.

ROSIE

   Fifi a raison.

A-t-on vraiment besoin de ces vilains poisons ?

LANLAN

En tant qu’individu, on peut bien s’en passer

Mais pour notre nation, et sans vous offenser,

Il faut absolument que nous les ramenions :

Que diraient le public et puis l’opposition ?

(Petit rire de Fifi et Rosie ; Cunégonde sourit ; La Grande Ourse fait la moue. L’ours reste impassible.)

L’OURS

Ainsi nous garderons ces deux vieilles morues

Tant que votre pouvoir n’aura pas disparu.

FIFI

A mon avis, cher ours, et vous l’avez cherché,

A la perpétuité vous venez d’adhérer.

Vous aurez tout le temps de vous apercevoir

Que ce genre d’otage est bien plus que rasoir.

CUNEGONDE

Fifi, je vous en prie ! Ce que j’ai retenu

De tous ces beaux discours, et c’est bien convenu,

C’est qu’on ne mettra pas leurs deux vies en danger.

Vous les garderez, soit ; mais en bonne santé.

L’OURS

Leur mort n’est pour l’instant pas du tout programmée.

A condition bien sur qu’elles veuillent daigner

Ne pas tenter de fuir.

LANLAN

   Là, soyez rassuré :

Elles ignorent le sens du mot témérité.

LA GRANDE OURSE

Retourne vers ma sœur, dis-lui que j’ai reçu

De ses propositions un très bel aperçu

Mais qu’il me faut d’abord consulter mes amis

Sur la suite à donner à ses nobles avis.

L’OURS (il sort de sa fourrure un parchemin roulé)

Elle m’a demandé de remettre ceci.

LA GRANDE OURSE (méprisante)

Qu’est-ce ?

L’OURS

   L’acte d’abdication. Plus de souci

Quand vous l’aurez signé. On libère les folles…

LA GRANDE OURSE

Et ma tête bien sur de mon cou l’on décolle.

(Furieuse)

Hors de ma vue et vite ! Car il me vient l’idée

D’aplatir ton museau avec mes mains sacrées.

(L’ours ricane, fait un petit geste d’adieu, et sort sur un salut très ironique avec son béret jaune.)

(A suivre)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Porky 76 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte