Magazine Poésie

Essai

Par Deathpoe

A l'époque j'étais étudiant en Lettres. Ca m'allait plutôt bien, et je m'étais jeté là-dedans avec enthousiasme, certes nuancé, mais enthousiasme quand même. Toujours au sein du cocon familial, la fac à une demie-heure de bus, et j'étais à la colle avec une fille superbe. Ca faisait quelques mois déjà et, de mon point de vue du moins, ça se passait pas trop mal.
Elle avait de la conversation, de bons bagages culturels, et était moins chiante que la plupart de ses congénères. Et ce corps, nom d'un chien, ce corps! Dieu avait dû prendre son pied en modelant son cul et en dessinant ses hanches, bien marquées et que je n'aurai ramenées au service après-vente pour rien au monde. D'aucuns diraient qu'elle avait le visage d'un ange. Mais je me contenterai de dire que ses yeux me faisaient parfois le même effet que les néons d'un bar. Ca veut tout dire. Et au pieux, je savais qu'au besoin, je pourrai disposer de toute son expérience: il me semblait y avoir peu de limites et par conséquent aucune autre femme ne m'aurait été utile.
Bien sûr, je pourrai évoquer aussi ses lèvres et sa poitrine, mais je risque de faire des envieux. Alors, bouche cousue.
Bref. Tout se profilait plutôt bien. J'allais avoir vingt ans et m'accompagnait parfois encore la sensation que je pouvais foutre le monde à mes pieds, comme les médecins et les rock stars (ces enfoirés, ceux de nos jours, ont à tord beaucoup trop de succès à mon goût. S'il fallait d'ailleurs réduire un pourcentage de la population afin de nourrir convenablement, qu'on les sacrifie en premier, je ne m'en sentirai que mieux), le faire mordre la poussière alors que je me baisserai pour l'aider à se relever.
J'étais un fainéant de première, allais en cours avec le zèle d'un chômeur et me réveillais chaque matin en me disant que cela pouvait tourner ainsi encore longtemps. J'avais déjà eu mon quota de maladies et de coups sur la gueule, alors tant que je pouvais me faire oublier du barbu à robe blanche, j'en profitais. Que la roulette russe du sort oublie un peu mon dossier, je n'allais certainement pas m'en plaindre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Deathpoe 179 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines