Magazine

Accepter l'autre. Ha. Ha. Ha.

Publié le 31 août 2008 par Princesse101

ça me fait bien rire, tout ce qui se dit, se lit, et s'apprend sur "Accepter l'autre"... Accepter l'autre, tel qu'il est... hum, vaste sujet... prenons un exemple concret: celui du couple, comme ça, au hasard bien sûr.. (non mais si je m'embarque sur l'autre au plan mondial, ce n'est pas un post qu'il faut mais un livre) (quoiqu'avec le couple, je ne suis pas si bien barrée, mais supposons..)

1/Parlons théorie (ou blablabla),histoire que j'y voie plus clair^^...

Accepter l'autre tel qu'il est, c'est en fait premièrement accepter ses différences uniquement, puisque tout ce qui est pareil que nous, ne pose en fait aucun souci d'acceptation, et deuxièmement, accepter que son bonheur, son épanouissement, sa vie, puisse passer par des choses différentes des notres, des choses qui nous sont totalement hermétiques car non vécues, non souhaitées, non recherchées.. non acceptées.... (fastoche).

Donc, accepter l'autre tel qu'il est, c'est arriver à faire évoluer sa pensée très personnelle, oublier son Ego-isme (avec un grand E, celui qui traite des sujets profonds comme les valeurs, les idéaux, etc..), et faire preuve d'un non-égo-isme exceptionnel.

2/ Concrètement, ça donne quoi:

Dans le couple, il y a des petites différences qu'il est facile pour les deux conjoints d'intégrer...
 
- elle déteste veiller: c'est dommage j'aime tellement ça, et j'ai du mal à concevoir qu'elle n'aime pas ça tellement la vie de nuit est passionnante. On est seul face à la ville, on a enfin le temps de poser ses pensées, de profiter de tout un chapitre de temps rien que pour soi, ça rallonge d'autant la journée ce qui n'a pas de prix puisque le temps est notre seule richesse. Mais bon, pour respecter son bonheur, j'arrête d'essayer de la convaincre que c'est sympa la vie de nuit et je la laisse vivre son état de non-vie nocture.. je la comprend, vraiment, et j'accepte sa différence.

- il n'est pas du matin
: il n'arrive pas à sourire le matin, c'est impossible. Pourtant je ne comprend pas, moi qui ai toujours été du matin, comme c'est dommage, c'est si beau le soleil qui se lève sur la ville silencieuse, c'est si doux les étreintes matinales, c'est tellement agréable de prendre son café ensemble avant que chacun n'aille de son côté affronter la journée. Mais bon, pour respecter son bonheur, j'arrête de le harceler et d'essayer de le convaincre que c'est sympa d'être de bonne humeur le matin et je le laisse vivre son état de non-matinalité...je le comprend, vraiment, et j'accepte sa différence.


Mais il y a d'autres différences, plus profondes, intrinsèques aux personnalités mêmes des deux conjoints... et qui font que 1 + 1  ne fera jamais 1 mais toujours 2.....

Et là, malgré l'amour infini, que doit on accepter? Tout? Ou est la limite? Je vais vous le dire: la limite est dans la nature de l'acceptation:

Les différences acceptées de façon artificielle, c'est à dire juste pour plaire ou juste pour essayer de les accepter... mais dans le fond non digérées, non intégrées à notre schema de pensée, feront exploser la soupape de tolérance d'un des deux.

Donc, il faut d'avoir un degré de sagesse humaine au moins égale à celle du Dalaï Lama, et avoir de facto accepté les différences tout en les ayant automatiquement digérées, faites siennes, comprises, acceptées mais de façon pure, pas artificielles..... pour que ça marche.


et ça, c'est une autre paire de manches. Mais le résultat est époustouflant. A condition qu'il soit ré-ci-pro-que, of course:p.


Sur cette belle prise de tête du dimanche soir, je vous laisse les amis, et vous dit sans doute à demain :)

Read and post comments | Send to a friend


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Princesse101 1302 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog