Magazine Journal intime

Ballerines ou talons ?

Par Sheily

A la rentrée, je pense nouveaux habits : 2 paires de chaussures, 1 robe, 1 jupe, 2 hauts et un manteau demie-saison. Un renouvellement incontournable, destiné à me consoler de la fin de l’été.

Cette année, je choisis de me montrer raisonnable : je limite les dépenses à une paire de chaussures. Je dois donc me concentrer et choisir le modèle parfait, qui me fera oublier tous les vêtements que je m’abstiens d’acquérir.

Dès le saut du lit, les interrogations se bousculent dans ma tête : ballerines (j’adore celles de Mellow Yellow) ou talons (Lhomme adore) ? Sobriété ou originalité ? Avec ou sans nœud ? Noires ou de couleur ? Vernies ou en cuir ordinaire ? Branchées ou classiques ? J’ai déjà réfléchi toute la nuit sans trouver de réponse : la quête de la chaussure rare sera longue et difficile.

Vers midi, je me précipite dans les boutiques, sans vraiment trouver escarpin à mon pied. Quand soudain, je tombe en admiration devant… une paire de bottes. Je me précipite sur la porte du magasin, qui malheureusement ferme à l’heure du déjeuner. J’interprète cette porte close comme un signe que ces bottes ne doivent pas m’appartenir. Et je m’en vais bredouille.

Pas pour bien longtemps, puisque quelques mètres plus loin, je craque pour un haut Miss Sixty : vert profond, décolleté plongeant, tissus satiné et quelques froufrous. La perfection faite corsage.

Satisfaite de mon unique achat, je réalise qu’il fait bien trop chaud pour les bottes, tandis que le décolleté a de beaux jours devant lui. Et puis d’ici une semaine, je trouverai des prétextes pour m’offrir les ballerines, les talons et pourquoi pas la veste demie-saison !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sheily 2211 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte