Magazine Voyages

Visite d'une fête vaudou

Publié le 31 août 2008 par Globetrotteuse

Un maigre rayon de soleil pointe le bout de son nez après une matinée pluvieuse et me voilà en route pour de nouvelles aventures en terre africaine avec trois collègues.
Nous avons atterri la veille à Lomé, au Togo.
Le programme de la journée avec notre guide était le suivant: déjeuner au bord du lac Togo à 25km de Lomé et visite de différents marchés artisanaux.

La fête vaudou de l'année
Roulant dans un petit van blanc sale mais en bon état en direction du lac, notre guide nous annonce qu'en ce moment, il y a dans un village pas très loin, LA fête vaudou de l'année*. Il nous demande si nous sommes intéressés, en précisant qu'il faut "avoir le coeur bien accroché, et s'attendre à faire de cauchemars".

MMhhh...pas très rassurant ces mots là... mais selon lui, c'est un évènement unique qui n'arrive qu'une seule fois par an et qui rassemble tous les adeptes du vaudou au Togo.
On se regarde un peu interloqués mais curieux. Finalement, nous sommes tous d'accord pour dire que c'est une proposition totalement unique, et plutôt insolite pour des petits français comme nous.
Alors, oui, allons-y!
*la fête de la Nouvelle Pierre, Epé-Ekpé
L'arrivée au village
Nous croisons sur la route des gens en habits de fête, avec pour certains de la poudre blanche sur le visage et le corps. Pas une foule de personnes comme on aurait pu l'imaginer, mais en effet, il se passe quelque chose de particulier ici.
Notre guide nous donne des consignes: ne riez pas, ne prenez pas de photos et restons groupés.
Nous descendons du van, notre guide parle avec un villageois torse nu aux yeux maquillés de noir, vernis blanc au pied et pagne blanc autour de la taille. Il sera notre hôte sur le lieu de la fête, car il nous faut  être accompagnés par un participant.
L'homme ne sourit pas, ne nous regarde à peine et marche lentement vers une grande arche blanche, où l'on peut voir un oeil peint en noir.
Nous le suivons jusqu'à un terrain où une centaine de personnes sont rassemblées. Certains chantent et dansent. Un long tronc d'arbre à terre marque l'entrée de la fête. Nous restons à l'écart, en essayant d'être discrets.
Visite d'une fête vaudou
Voulez-vous participer?
Notre guide nous propose d'entrer dans la fête. Et à notre grande surprise, nous sommes autorisés à prendre quelques clichés. Mais on ne peut pas dire que l'on se sente très à l'aise... et en plus, il faut être habillé comme la coutume le veut pour y participer:
Les épaules doivent être nues, ainsi que les pieds. Les hommes et les femmes portent tous un pagne. Mais nous n'avions pas tellement le sentiment d'être les bienvenus... (peut-être du à notre imagination).
Nous avons alors jugé qu'il était temps de continuer notre journée de ballade, déjà très contents d'avoir pu entrevoir cette fête.
Visite d'une fête vaudou
Ca et là, il fut possible d'apercevoir les marques d'un possible sacrifice de poulet sur de gros morceaux de pierre.
Je dois dire que c'est la première fois que je me retrouve dans une fête pareille.
J'imagine 
nous avons été impressionnés et un peu sur nos gardes à cause de la représentation que l'on se fait autour du mot "vaudou".  Finalement, je pense que l'on connaît trop peu de choses sur ces pratiques et que si on en savait plus, on en aurait moins "peur"....!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Globetrotteuse 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine