Magazine Autres sports

Echecs et littérature: petite philosophie du joueur d'échecs de René Alladaye

Publié le 31 août 2008 par Chess & Strategy @Chess_Strategy
Petite philosophie du joueur d'échecs "L'échiquier fut mon université avant l'université, et le monde en apparence clos des 64 cases m'a ouvert bien des horizons, fait former bien des projets. En un mot, il m'a fait brûler".
Cette confidence, en page 13, résume pour nous l'exceptionnel essai de René Alladaye que nous vous recommandons aujourd'hui.
La « Petite philosophie du joueur d’échecs » (Milan, éditeur) promène le lecteur d’échiquiers en échiquiers sur de savoureux chemins de traverse. Il y croise, bras dessus, bras dessous, Platon et Kasparov, Descartes et Fischer, Machiavel et Spassky, Schopenhauer et Tarrasch, Diogène et Philidor, Socrate et Botvinnik, Nietzsche et Kotov… Et bien d’autres !
L’auteur:
Jeune normalien, René Alladaye enseigne la littérature à l’Université de Toulouse-II. Membre d’un petit club de la Région de toulousaine, Colomiers-Léo Lagrange, où, dit-il, « ll fait bon pousser du bois », il consacre une part de ses loisirs à l’exploration des versants philosophiques, esthétiques et sportifs du noble jeu. Sa Petite philosophie en est le fruit succulent.2007-2008 © Chess & Strategy - tous droits réservés

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chess & Strategy 4330240 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog