Magazine Bien-être

Méditation : Perception sensorielle par l’intérieur (2)

Publié le 19 août 2008 par Chikung
(Suite de la méditation du Bulletin de Juin-Juillet 2008)
1. Ouvrir le plexus solaire
Méditation : Perception sensorielle par l’intérieur (2)Prenez une position debout ou assise immobile. Observez votre respiration pendant plusieurs minutes. Maintenant, mettez vos mains sur votre ventre et sentez la boule d’énergie derrière votre nombril grandir quand vous inspirez et diminuer quand vous expirez. Laissez votre conscience pénétrer profondément dans les tissus de votre ventre. Après plusieurs respirations et pendant l’inspiration, laissez la boule d’énergie s’étendre de la zone du nombril jusqu’au plexus solaire (situé légèrement plus haut qu’à mi-chemin entre le nombril et le bas du sternum). Quand vous expirez, sentez les zones du plexus solaire et du nombril se contracter. Plus vous vous sentez à l’aise avec la perception intérieure de ce phénomène, plus votre respiration ralentit graduellement d’elle-même. Posez vos mains sur le plexus solaire et penchez-vous légèrement à partir de la taille. Observez la façon dont votre respiration réagit. Répétez ce mouvement à plusieurs reprises. Ensuite, redressez-vous et ramenez toute votre attention sur la zone du plexus solaire. Observez-la prendre de l’expansion et se rétracter à chaque inspiration et expiration. Poursuivez ainsi pendant plusieurs minutes.
2. Relâcher les tensions profondes
Quand vous commencez à sentir votre plexus solaire devenir plus sensible et plus ouvert, sentez l’air passer de votre nez à votre plexus solaire et à votre Dan Tien inférieur. Imaginez que l’air est un long fil de soie qui relie votre nez à votre ventre et traverse tout votre torse. Quand vous expirez, expirez par la bouche. Assurez-vous de garder la bouche presque fermée, les lèvres à peine entrouvertes. L’expiration doit être lente, calme et régulière. Laissez tout l’air de vos poumons sortir avant d’inspirer de nouveau. Quand vous expirez, sentez que toute la tension dans votre ventre, votre plexus solaire et votre poitrine sort avec votre respiration. Respirez ainsi pendant cinq à dix minutes. Prêtez particulièrement attention à la zone autour du plexus solaire. Sentez-la devenir de plus en plus détendue, comme si quelque chose fondait. Ensuite, oubliez votre respiration et, pendant quinze à vingt minutes, reportez votre attention aux diverses vibrations que vous pouvez ressentir dans et autour de votre corps. Il n’y a rien d’autre à faire que d’observer et de sentir.
3. Ouvrir le cerveau
Prenez la position assise ou debout d’usage. Laissez votre mental se calmer et votre conscience inclure autant de parties et de fonctions que possible. Après dix ou quinze minutes, déplacez votre attention juste en dessous de votre nombril et sentez la boule d’énergie grossir et diminuer avec l’inspiration et l’expiration. Une fois que vous vous sentez en contact avec cette zone, faites en sorte d’inclure aussi le Dan Tien supérieur. Sentez vos yeux relaxer dans leurs orbites, ainsi que toute la zone autour des yeux. La sensation ressemble à quelque chose qui ramollit ou à de la glace qui fond. Pendant que ce processus se fait, observez les pensées ou les émotions qui vous viennent. Ne faites pas de fixation sur elles. Laissez-les simplement passer, tout en continuant de sentir.
4. Respirer dans le cerveau
Une fois que la zone entre les sourcils est détendue et ouverte, voyez s’il vous est possible de respirer directement à travers elle jusque dans votre cerveau, tout en restant en contact avec votre respiration abdominale profonde. Essayez de sentir une sorte de vibration subtile, ou de mouvement subtil, dans cette zone. Ne croyez pas les pensées négatives qui peuvent émerger, pensées qui viendront immanquablement vous dire qu’il est impossible de respirer dans le cerveau. Contentez-vous d’essayer et voyez par vous-même. Continuez cet exercice pendant dix minutes environ. Lorsque vous êtes prêt à finir votre exercice, ramener votre attention (et votre souffle) dans le Dan Tien inférieur. Sentez que toute l’énergie que vous avez pu absorber est emmagasinée dans votre ventre pendant que vous respirez tranquillement pendant quelques minutes. Ensuite, arrêtez l’exercice.
Ne vous souciez pas de vous rappeler les termes techniques employés. L’important, c’est de sentir que l’harmonie de votre fonctionnement dépend d’une variété de substances spécifiques (énergies) qui proviennent du monde extérieur et du monde intérieur, ainsi que du déplacement de ces substances, par la respiration, vers des endroits de votre corps où elles peuvent être emmagasinées et transformées.
Après avoir travaillé en douceur avec ces techniques et notions pendant quelques semaines, vous ressentirez une impression nouvelle de vitalité et d’ouverture, surtout dans votre ventre, votre plexus solaire et votre visage. Prenez note de cette impression et laissez-la se répandre dans tout votre corps. Revenez-y aussi souvent que possible.  



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chikung 744 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte