Magazine Côté Femmes

Top 10 des joies et tracas des jeunes mariés

Publié le 01 septembre 2008 par Stellia Mlle

Top 10 des joies et tracas des jeunes mariésQuand on n’est pas mariée, on s’imagine tout un tas de choses à propos du mariage, de l’après, tout ça reste encore à nos yeux un monde inconnu et plein de secrets. On connaît des femmes mariées, mais elles ont ce statut que l’on n’a pas encore et sont parées d’une aura mystérieuse. La vie quotidienne est émaillée de petits jeux de mots entre les instances administratives et nous (célibataire ? mademoiselle ? concubine peut-être ?). On est un peu frustrée, pour peu que l’on aie un compagnon, car on demeure malgré tout célibataire au yeux de tous, et on ne peut pas clamer son amour à la face du monde comme dans les comédies romantiques : il n’existe pas de cérémonie d’officialisation d’amour (on devrait l’inventer, tiens). Et pourtant lorsque l’on devient soi-même, à son tour, une femme mariée, le constat est mitigé. Déjà, le changement d’identité ne dépend que de notre célérité à rassembler tous les justificatifs demandés. La plupart des gens ne font pas attention et continuent à poser la question “Madame, Mademoiselle ?” -quand ils la posent- (mais enfin, vous n’avez pas vu mon annulaire paré de cette petite merveille qui brille de mille feux ?). Et, comme on reste de toute manière une femme, avec notre petit caractère bien trempé (non ? pas vous ? bizarre, j’aurais cru que c’était livré avec :razz: ), on subit une pléthore de petits détails ou de remarques bien (ou mal ? on ne sait) intentionnées qui nous agacent. A croire que les gens aiment bien attiser le feu.
Voici donc mon Top 10 des petites choses plaisantes ou déplaisantes pour une femme mariée.

10 choses agaçantes :

  • Qu’on nous appelle encore “mademoiselle” ou “jeune fille”. C’est fou le nombre de personnes qui font ça “gentiment” et “sans penser à mal” (qui a dit que ça sentait le vécu ?). Moi ce que j’en dis, c’est que c’est du persiflage énervant quand ça vient de personnes proches ou qui sont venues à notre mariage.
  • Qu’on (en général un membre de la gent masculine qui se croit fin) regarde Chéri avec un air de commisération rigolarde tout en lâchant : “Ah! tu t’es fait passer la corde au cou! Tiens bon, c’est que le commencement, t’en as pour des années, ha ha ha!”. Et puis quoi encore ? on l’a forcé, peut-être ? 
  • Qu’à chaque visite amicale, familiale ou relationnelle, les gens se croient autorisés à nous demander “Et c’est pour quand, le bébé ?”. C’est gentil de s’y intéresser mais ça ne regarde que nous, hein. A supposer qu’on n’en veuille pas, en quoi ça vous regarde. Grrr. A ça j’ai envie de répondre, même si c’est faux (enfin, je ne sais pas en fait) ”Jamais, je suis stérile, je songe sérieusement au don d’ovocytes ou à l’adoption. Qu’est-ce que vous en pensez ?” Mais bon je suis gentille et polie et en réalité je me contente de sourire d’un air angélique. 
  • Dans la même veine, les grands-parents éventuels qui nous mitraillent de “Alors, c’est quand que vous nous faites des petits-enfants!” Idem, j’ai envie de mordre. Si on en a, que ce soit clair qu’on ne les fait pour personne. Non mais. (Mais non, je ne suis pas de mauvaise humeur! )
  • Les gens qui me dévisagent de la tête aux pieds et lancent d’un air surpris “Ah bon, vous êtes mariée ? mais vous avez quel âge ?” Et vous, je vous ai demandé le vôtre ? Vous croyez pas que si on l’a célébré c’est que j’ai l’âge légal ? Grrr.
  • Les gens qui, ayant appris la bonne nouvelle, vont lancer dans la conversation l’air de rien, et de façon bien péremptoire, ”Pour moi le mariage ça sert à rien, de toute façon tout le monde finit par divorcer”. Peut-être, chacun son avis, mais enfin c’est pas super délicat de sortir ça à un jeune couple fraîchement marié, si ? Je ressens ça comme un léger foutage de gueule, quand même.
  • Les gens (je ne vise personne du tout du tout) qui détaillent Chéri de la tête aux pieds et qui s’exclament “Mais il faut le nourrir, ton mari, maintenant que vous êtes mariés! tu vas pas le laisser mourir de faim!” (ou autre remarque abusive sur la gestion de mon stock de lessive). Bien sûr que si je le laisse mourir de faim, voyons. Je l’ai épousé rien que pour le faire suer. Et surtout, il est ultra docile, si je lui interdis de manger il n’ouvrira pas la porte du frigo pour se servir. D’ailleurs il ne sait pas se servir d’une casserole. Grrrr.

Heureusement, il y a aussi des bons côtés : 10 choses agréables :

  • Quand on est mariés, dans les avions, on est sûrs d’être ensemble (et quand on ne l’est pas, parfois il faut le préciser, qu’on est ensemble, pour ne pas se retrouver sur des sièges éloignés, si si). Et c’est valable pour plein de choses!
  • Parfois, les gens nous lâchent la grappe et finissent par rester discrets quand ils comprennent qu’on est un couple et qu’on a une vie, maintenant (je ne revise personne!), chose qui ne les effleurait pas le moins du monde auparavant.
  • On peut se retrancher derrière l’autre ou sa famille quand on veut éviter des invitations familiales avec diplomatie (”désolés, on est invités chez ses parents”, huhuhu). A utiliser avec modération quand même!
  • Les copines nous regardent différemment et soupirent qu’elles aimeraient bien être mariées, elles aussi… Et ce faisant elles nous énumèrent tout un tas de choses agréables auxquelles on n’avait pas pensé.
  • On a tous les deux un budget plus élevé! ce qui permet de rêver en choeur à des dépenses en duo (joli voyage, joli meuble, jolie maison…).
  • On fait deux fois plus de shopping (car on habille Chéri et on lui choisit ses vêtements avec amour, si on a bien entendu le Chéri option “je déteste faire les magasins”, ce qui est un peu mon cas -un peu car en même temps, il est difficile, donc je ne peux pas lui ramener n’importe quoi car presque rien ne trouve grâce à ses yeux. Damned).
  • Au boulot, on n’est plus la célibataire corvéable à merci : bizarrement quand on est marié les gens tirent moins sur la corde et envisagent même qu’on ait une vie en-dehors du boulot! c’est plus facile pour négocier ses journées off.
  • On est plus serein. Parce que chacun s’est engagé sur du long terme, on a des préoccupations plus “directes” : immobilier, descendance, région où s’établir, choix de vie…
  • J’adore me faire appeler Madame !
    :wink:

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stellia Mlle 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte