Magazine Brico

"L'enfance d'un architecte : Le Corbusier"

Par Marc Chartier

Les études et ouvrages publiés sur Le Corbusier font l'objet d'une bibliographie très fournie. Que peut-on, en conséquence, écrire qui apporte un éclairage nouveau sur la personnalité et l'oeuvre du "fada", auteur de la Cité Radieuse ? A fortiori lorsque le genre adopté n'est autre que celui de la BD, celle-ci étant quelque peu "suspecte" dès lors que l'on se risque sur les rivages de la pensée académique...Tel est bien pourtant le défi que l'auteur zurichois Sambal Oelek (Andreas Müller, de son vrai nom) s'est lancé à lui-même ainsi que, par ricochet, à tous les biographes du célèbre architecte. Ce faisant, en parcourant et relatant à sa manière les premiers 38 % de la vie de Le Corbusier, il entend bien éviter les raccourcis trop faciles que semble autoriser l'art du bédéiste pour «mettre l'histoire la plus savante à la portée de tous».D'une planche illustrée à l'autre, nous accompagnons le jeune Charles-Édouard Jeanneret tout au long de ses années de jeunesse et de formation qui l'achemineront vers l'acquisition de la «ferveur de la construction» et l'épanouissement d'un talent de renommée mondiale. De ses origines dans le village suisse de La Chaux-de-Fonds jusqu'à son installation définitive à Paris en 1917, nous suivons les étapes de son parcours ponctué de quelques itinérances dans l'univers de l'architecture (Paris, Italie, Allemagne, Turquie...) et marqué par l'influence des maîtres éminents que furent notamment Charles l'Éplattenier et Auguste Perret.Loin de nous distraire de l'essentiel, les illustrations de l'auteur nous plongent d'emblée au coeur même de l'histoire. Elles prennent leur inspiration dans une documentation extrêmement fouillée. L'oeuvre graphique, en parfait écho à l'oeuvre architecturale, échappe à la banalité du croquis et du dessin pour apporter un surprenant complément à l'objectivité de l'information. Chaque illustration est accompagnée d'une "bulle" reprenant une citation, au mot près, de Le Corbusier. Rien ne manque à ce travail d'orfèvre, pas la moindre référence, pas le moindre détail reflétant la complexité et la richesse de la personnalité de l'architecte. Qui plus est, pour autant que nous ayons besoin d'une preuve supplémentaire du sérieux de son travail, Sambal Oelek complète sa BD par une douzaine de pages de "décryptage" dans lesquelles chaque planche est reprise, analysée et, d'une certaine manière, justifiée à la lumière des sources des images, des éclaircissements sur certaines allusions, des comparaisons avec l'oeuvre ultérieure de Le Corbusier...Dans sa préface à l'édition française de cet ouvrage, Marie-Jeanne Dumont confesse : «Quoi qu'il en coûte à une spécialiste de le reconnaître : cette bande dessinée est l'essai le plus profond qui ait été écrit sur la formation de Le Corbusier !»Qui a dit que la BD était un art mineur ?
"L'enfance d'un architecte : Le Corbusier", dessins et textes de Sambal Oelek, conseiller : Benedikt Loderer, traduit de l'allemand par Daniel Wieczoreck, éditions du Linteau, 2008, 70 pages.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Chartier 397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog