Magazine

RAS et RSA

Publié le 01 septembre 2008 par Adelfranck

Un si long silence... Divers aléas m'ont tenu loin de ce blog, dont un choc anaphylactique et un incendie, la routine, quoi.
Je ferais bientôt un topo à propos des assurances...en attendant,
On entend dire ces jour que pour financer le RSA le gouvernement va prélever une taxe sur le capital.
COMMENT, QUOI, QU'EST-CE ?
On a réduit l'impôt sur l'héritage,  on l'augmente sur (non pas l capital mais) l'épargne. Ainsi donc, pour le gouvernement,  les capitalistes, ce  sont les possesseurs d'une assurance vie, d'un livret A ou codevi et ou ceux qui possèdent un appartement à louer. Au dessus du panier, on est protégé par le bouclier fiscal et on ne payera donc rien.

Cette réforme des minima sociaux va faire du dégât. Les titulaires du RMI qui auront accès au RSA subiront la diminution ou perte de l'APL, de la CMU, de la mutuelle, du quotient familial, sans causer de l'imposition sur le revenu pour les célibataires.. Pas sûr que l'incitation à reprendre un job soit si importante.
Et certains font déjà remarquer qu'en travaillant à mi-temps, l'ex-rmiste gagnera la même chose que le smicard à plein temps... Salops de pauvres !
Dans le meilleur des cas, on va transformer la pauvres en sous salariés...
Comment ne pas voir le tour de passe-passe qui subventionne les entreprises  proposant des sous-emplois ?
Il y a pire: sous couvert de lutte contre la fraude, un décret sort du RMI les sans-revenus qui possèdent leur logement ou leur maison familiale. Qu'ils vendent, ces capitalistes !

On peut donc prévoir un appauvrissement d'une part importante de la population tandis que la France d'en haut se porte mieux, merci pour elle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Adelfranck 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte