Magazine Médias

La chronique de Stéphane Bern dans la "Tribune de Genève"

Publié le 01 septembre 2008 par Florine

STÉPHANE BERN CROQUE LE GRATIN 
Charitée dansante à Deauville

Pour la haute société, celle qui se souvient encore que le demi-frère de l’ Empereur Napoléon III, le duc de Morny, avait fondé Deauville vers 1861, le Bal organisé chaque année par Care France à la fin de l’été, annonce la rentrée parisienne et permet encore, sous un miraculeux soleil normand, d’afficher les restes de bronzage pour faire pâlir de jalousie celles et ceux qui ont choisi l’été à Deauville, entre compétitions de golf et éblouissante saison de polo organisée par son président le comte Philippe de Nicolaÿ et son épouse, née Pia de Bran­tes.
Du reste, à Deauville, tout est affaire de famille. C’est sa belle-mère, Marina de Brantes, présidente d’honneur de Care France, qui veille au parfait ordonnancement de ce on­zième Bal au profit des oeuvres de Care – association internationale engagée contre la pauvreté dans le monde –, tandis qu’elle a cédé la prési­dence effective de l’organisa­tion à Arielle de Rothschild.
Lire la suite de l'article sur : www.tdg.ch du 01.09.2008
source : www.tdg.ch


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florine 116 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte