Magazine

Blague, Kawa et petits croissants #15

Publié le 02 septembre 2008 par Mmedecons

Allez, ce matin je suis matinale !

Parce que ce matin, j'ai bien envie de "faire le ménage" et de trouver des solutions de rangement pour tout ce que nous avons accumulé depuis qu'on a emménager dans cette apparte (c'est à dire 6 mois).

C'est dingue, l'espace qu'il me nous faut !

D'ailleurs, si quelqu'un à une idée pas chère pour réussir à ranger mes magazines...(ne te permets surtout pas de me proposer de les jeter ! )



Découvrez Camille!
C'est réveil douceur ce matin !
Et maintenant YaPuKa

Dédicace à M. DeCons

Un type décide de faire son baptême de l'air. Il se rend dans un aéroclub et demande à un pilote :
- Voilà... J'aimerais faire mon baptême de l'air mais je voudrais un vol à sensations, pas les petits vols pépères que vous réservez aux touristes !
- Pas de problème, si vous êtes amateur de sensations fortes, vous allez en avoir !
Le type et le pilote montent donc dans un petit avion. L'avion prend de la vitesse... Il roule de plus en plus vite mais ne décolle pas ! Il fonce droit sur un arbre ! Au dernier moment, le pilote tire sur le manche et l'avion décolle en frôlant les branches de l'arbre... Le pilote entend son client assis derrière lui dire :
- Ça, je m'y attendais...
L'avion a maintenant pris de l'altitude. Comme le type ne semble pas avoir eu peur au décollage,
le pilote tente la figure de la "feuille morte". Il coupe le moteur de l'avion et ce dernier chute vers le sol. L'avion part en vrille, le sol se rapproche de plus en plus vite et au dernier moment, le pilote remet les gaz et tire sur le manche ! L'avion fait un rase-mottes et reprend de l'altitude...
Le pilote entend son client dire :
- Ça, je m'y attendais aussi !
Enervé, le pilote bascule l'avion sur le dos. Il vole ainsi un petit moment puis enchaîne les loopings. Lorsqu'il termine ses acrobaties, le pilote entend le type dire :
- Ça, je ne m'y attendais pas...
Comme le client a enfin eu les sensations fortes demandées, le pilote pose le petit avion en douceur.
Après avoir atterri, il dit à son client :
- J'ai cru que je n'arriverais jamais à vous faire peur ! Vous n'arrêtiez pas de dire "ça, je m'y attendais !"
- Vous n'avez pas compris ! dit le type. Quand j'ai dit "ça, je m'y attendais !" au moment du décollage, c'est parce que j'ai pissé dans mon froc tellement j'ai eu peur ! Ensuite, quand l'avion a chuté vers le sol, j'ai dit "ça, je m'y attendais !" parce que j'ai chié dans mon froc tellement j'ai eu peur ! Par contre, quand vous avez fait les loopings et que tout est remonté par mon col, ça, je ne m'y attendais pas...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mmedecons 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte