Magazine

My summer of love (article NON sponsorisé sur un film en fait, c'est tout)

Publié le 01 septembre 2008 par Camille La It Girl
My_Summer_of_Love.gif

Film du Dimanche soir (espoir).

Assez déçu l'espoir tout de même.

image01.jpg

Donc My Summer of Love est un film avec Emily Blunt que j'aime vraiment bien. Je sens bien en elle le Kate Winslet power en fait. Elle joue Tamsin, une jeune fille virée de son chic pensionnat anglais qui s'ennuie grave dans le manoir de ses riches parents. Un jour elle rencontre Mona, une fille du coin ( Natalie Press).

Le début c'est bien. Une fille est allongée dans l'herbe à côté de sa moto, sur le bord de la route. Un cheval blanc s'approche et son cavalier va la sauver. Sauf que. Sauf qu'on est dans un film social anglais, un monde où la féérie et les Princes Charmants se sont fait la belle depuis... depuis longtemps en fait.

Le frère de Mona est un ancien voyou à la petite semaine qui tient un pub. Accessoirement, il est embrigadé dans une pseudo secte chretienne. Mona vivote, elle se fait plaquer par son mec et la présence de Tamsin est la bienvenue. Elles deviennent amie, et plus ( oui c'est le pitch du film, elles sortent ensemble). Eh puis Tamsin est envoutante, elle le dit elle même " elle a une mauvaise influence sur les gens". Elles s'amusent, vont voir la femme de l'ex de Mona, bronzent au soleil.

image06.jpg

Tamsin est mysterieuse, elle a perdu sa soeur anorexique. Elle joue, elle s'encanaille dans un monde qu'elle devra quitter à la fin de l'été.

C'est l'histoire de d'une paumée et d'une meneuse, mais en fait, les rôles s'inversent assez bien. Et pendant tout le film, on se demande laquelle va tuer l'autre à la fin. C'est assez sombre tout de même.

image03.jpg

Qui est la plus diabolique des deux ? Oh Tamsin tout de même, mais il se peut que vous ne partagiez pas mon avis...

En fait, je ne sais toujours pas si j'ai aimé. J'en attendais beaucoup parce qu'on m'en avait parlé en bien ( même si j'avais assez oublié l'histoire, je crois que je confondais avec London to Brighton). Ce n'est pas que je reste sur ma faim, en plus le film se termine sans vrai This is the end, j'ai tendance à apprécier ça.

Mais c'est tout de même un film anglais, et donc c'est bien :D.

Ah oui et la B.O est réalisée par Goldfrapp, et excusez moi du peu, mais c'est un gage de qualité, où je ne m'y connais pas!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Camille La It Girl 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte