Magazine Société

Girondins : un mercato d'appoint

Publié le 02 septembre 2008 par Bordeaux7
Laurent Blanc est un entraîneur exigeant qui se soucie peu d’avoir ses joueurs ou ses dirigeants en face de lui. S’il n’a pas eu trop à hausser le ton durant la période de transferts qui s’est achevée hier à minuit, l’entraîneur girondin n’a pas pour autant eu lors de cette intersaison le recrutement dont il rêvait. Il voulait un effectif enrichi aussi bien qualitativement que quantitativement, il sera satisfait sur le premier point, moins sur le second.
A l’arrivée, le marché bordelais n’aura guère été actif avec seulement trois arrivées notables pour autant de départs significatifs. Démentant son proverbial retard en matière de transactions, le club aquitain avait pourtant pris de l’avance en engageant Yoann Gourcuff et Yoan Gouffran dès le mois de juin, puis Diego Placente en juillet. Soit ses trois «priorités» qui sont devenues au fil des semaines ses seuls besoins. Or, les Marine et Blanc, qui s’apprêtent à disputer la Ligue des champions et aspiraient à «ne pas y faire de la figuration» avant le douloureux tirage au sort de jeudi, comptaient sur plus de vingt joueurs à l’expérience du haut niveau. Faute de moyens malgré un budget largement revu à la hausse, ils ne seront finalement qu’une grosse quinzaine.
Guillaume Balout
GOURCUFF
Formé à Lorient, Yoann Gourcuff possède indéniablement un meilleur coup de rein que son père Christian, entraîneur de clubs de préférence bretons. A seulement 22 ans et une sélection «à la Jurietti» avec les Bleus, le meneur de jeu revient au pays, deux ans après l’avoir quitté à Rennes, en provenance du Milan AC. Les Girondins ont certes reçu les dividendes de leur qualification en Ligue des champions, sa venue reste celle d’un prêt d’un an. Sa prestation décevante à Lille ne doit pas faire oublier un bon début de championnat ponctué par un but et deux passes décisives.
Le + : on devrait voir davantage de maillots marine et blanc dans les rues de Bordeaux
Le - : susceptible de faire de l’ombre à Marouane Chamakh chez les ados et/ou blogueurs

GOUFFRAN
Yoan Gouffran aime les clubs surtout quand ils sont en Ligue 1. Va donc pour Bordeaux après avoir snobé le PSG l’hiver dernier pour insuffisance de résultat. A 22 ans, l’ancien Caennais doit donc déjà mettre son ambition au service de sa nouvelle formation qui aurait sacrifié près de 10 millions d’euros pour l’acquérir. Polyvalent, il a effectué les deux premiers matches comme attaquant avant de reculer à la pointe orientale du milieu en losange où il fait mieux valoir sa percussion et empêche surtout Fernando de s’y fourvoyer. Utile, il doit cependant se montrer moins brouillon devant le but.
Le + : peut se défausser sur un autre Yoan(n) Gou. en cas de mauvais match ou jouer sur l’ambiguïté phonétique quand l’occasion se présente
Le - : même au Scrabble, Gourcuff, c’est plus fort

PLACENTE
Finaliste de la Ligue des champions en 2002 avec le Bayer Leverkusen, Diego Placente n’était pas le premier choix de Laurent Blanc qui cherchait un défenseur latéral gauche capable d’évoluer dans l’axe. Après le devis trop élevé de Mickael Silvestre et le refus de Toulouse de laisser partir Jérémy Mathieu, Bordeaux a alors, comme à l’ancienne, activé son réseau argentin. A San Lorenzo depuis un an, Placente souhaitait à 31 ans revenir en Europe. Arrivé à court de forme, il a commencé la saison avec l’équipe réserve et n’a effectué qu’un seul match, contre Lille dimanche où il est apparu un peu juste devant Obraniak, donc...
Le + : maintient la population argentine du club après le départ d’Alonso
Le - : c’était pas lui au marquage de Roberto Carlos sur la passe pour la reprise de volée de Zidane ?

DEPARTS
Deux joueurs historiques du club, deux champions de France en 1999, deux amis ont été priés de partir en juin. David Jemmali, 34 ans, a rejoint la vieille garde de Grenoble et Johan Micoud, 35 ans, n’aura séduit personne. De son côté, Alejandro Alonso (photo) a signé à Monaco. Plus discrètement, Bruno Ecuele Manga, Romain Brégerie et Paul Baysse, prêtés la saison dernière, se sont respectivement engagés avec Angers, Metz et Sedan quand Youssef Sekour et Kévin Tunani ont été laissés libres. De son côté, le fugueur Juan Pablo Francia a été autorisé à jouer avec le Sportivo Belgrano, un club de Buenos Aires. Enfin, comme chaque année, les Girondins ont prêté plusieurs de leurs jeunes joueurs passés professionnels à l’intersaison. C’est le cas de Wilfried Moimbé à Reims, Cheikh Diabaté à Ajaccio, Floyd Ayité et Ted Lavie à Angers.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine