Magazine

Sangatte après la fermeture de Sangatte : zone de non-droit

Publié le 02 septembre 2008 par Micheljanva

" "Gestation pour autrui" : un matérialisme dégradant | Accueil | Enquête ouverte sur CAPJO-Europalestine "

02 septembre 2008

Sangatte après la fermeture de Sangatte : zone de non-droit

Suite au viol d'une étudiante en journalisme dans la "jungle" de Calais, Minute enquête :

" Comment expliquer la présence, six ans après la fermeture du camp, de véritables communautés d'immigrés illégaux ? Les prétendus "Kosovars" se sont installés à Sangatte en 1999, quand le gouvernement français y a autorisé l'installation d'un centre de la Croix-Rouge censé abriter des réfugiés de la guerre en ex-Yougoslavie et candidats à l'immigration au Royaume- Uni. [...] En décembre 2002, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, a décidé la fermeture du camp et l'expulsion des clandestins... hors de l'enceinte ! Mais en livrant les immigrés illégaux à eux-mêmes, il a ouvert la boîte de Pandore. Depuis, les campements sauvages se sont éparpillés dans la " Jungle ". Si Nicolas Sarkozy, et, aujourd'hui, Brice Hortefeux, son ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire, avaient fait leur travail, cette jeune femme n'aurait pas été violée.

C'est d'autant plus vrai que le lieu où le viol a été commis ne devrait plus exister. En juillet, un escadron de CRS a reçu l'ordre de raser la " Jungle ". Le bois, reconnu comme une zone de non-droit, était soupçonné d'être l'épicentre d'une criminalité organisée rayonnant sur toute la région... Mais, ainsi qu'un conseiller municipal de Calais l'a confié au " Daily Mail ", on a redouté, en communauté d'agglomération, que les immigrés illégaux ne se dispersent dans la région. Aussi, la mission des CRS s'est-elle limitée à démolir quelques cabanes, histoire de ne pas être venus pour rien...

Plus de 500 immigrés illégaux vivent toujours sur place en essayant de gagner l'Angleterre par tous les moyens. [...] On trouve maintenant des Irakiens, des Soudanais et des Somaliens et autres immigrés exotiques, qui, face au climat moyennement tropical de Ch'nord, investissent des appartements vides du centre-ville de Calais ! [...] Laurent Renault, de " La Voix du Nord ", [] dévoile la réalité en termes choisis : " Les agressions physiques entre ethnies sont courantes à Calais."[...] De même, les " Kosovars " agressent les gens en pleine rue pour les dépouiller. Et désormais, ils caillassent les camions qui refusent de les embarquer pour l'Angleterre."

Michel Janva

Posté le 2 septembre 2008 à 09h12 par Michel Janva | Catégorie(s): Immigration

Commentaires

Certains furent prompts à soutenir l'idée de "droit opposable au logement".
Nous ne les entendons guère sur un droit opposable à la sécurité.
L'état ne pourrait-il être condamné pour des délits et crimes commis par des gens qui ne devraient même pas être présents sur le territoire national ?

Rédigé par : BOGOMIR | 2 sep 2008 10:34:24

c'est ainsi qu'on prépare une guerre civile qui s' annonce bien saignante.
les Français l' auront demandée à plusieurs reprises, en votant systématiquement pour des malfaiteurs

Rédigé par : 9THERMIDOR | 2 sep 2008 12:47:09

Mais c'est le paradis! Vraiment, quelle chance pour la France!!

Je ne comprends pas que nos si "chers" elus de tous bords ne s'y precipitent pas, au moins pour leurs grasses et confortables vacances d'ete.

Rédigé par : Michom | 2 sep 2008 13:58:21

Encore un viol, mais que fait l'institut pour la justice ?

http://www.institutpourlajustice.com/

Rédigé par : david | 3 sep 2008 11:04:04



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte