Magazine

Courseulles : messe en latin, selon la forme ordinaire, supprimée

Publié le 01 septembre 2008 par Micheljanva

" C'est notre droit de participer à la vie politique | Accueil |"Famille : changeons les mentalités !" "

01 septembre 2008

Courseulles : messe en latin, selon la forme ordinaire, supprimée

A Courseulles, le curé célébrait la messe en latin. Un paroissien raconte :

"Une fois par mois, nous avions la messe en latin suivant le rite de Paul VI. Un rite autorisé par le concile. Tout est parti de là."

Le père Jean-Claude Cheval a célébré, dimanche, sa dernière messe. Il n'est plus le curé de la paroisse de Saint-Jean de Brébeuf et de ses huit églises. Il sera resté 1 an (). La décision émane de ses supérieurs. David Thomas, directeur de la communication de la Maison diocésaine, assure :

" C'est d'un commun accord. Une autre nomination lui a été proposée. Il l'a refusée. Mais il est d'accord pour quitter la paroisse.[...] Ce n'était pas la personne la plus à l'aise pour conduire une paroisse. Nous avons besoin de gens qui rassemblent des sensibilités diverses." sic

La messe en latin semble avoir cristallisé les passions. Une pétition pour son maintien à Courseulles, signée, par 130 personnes, n'a rien changé. Un paroissien se lamente :

"Je suppose qu'il ne plaisait pas à tout le monde. Je trouve que nous revenions aux racines de la foi. Avant lui, un certain laxisme s'était installé. On ne comprend pas. Il a été 13 ans à Saint-Pierre-sur-Dives sans jamais créer de problème. Nous ferons tout pour qu'il puisse retrouver sa place."

Autre son de cloche au diocèse :

"On ne voudrait pas que les choses se durcissent. La tentation est forte d'avoir des replis identitaires."

Repli identitaire, le latin ? Pour la Maison diocésaine, la cause est entendue : originaire de la République démocratique du Congo, le père Emmanuel Phaka-Nlenzo est attendu.

Michel Janva (merci à VL)

Posté le 1 septembre 2008 à 17h00 par Michel Janva | Catégorie(s): L'Eglise : L'Eglise en France

Commentaires

Comme quoi, le plus difficile n'est pas d'obtenir une messe de la forme extraordinaire mais une messe de la forme ordinaire en latin !

Certains diocèses sont opposés à la forme ordinaire !

Rédigé par : Boris | 1 sep 2008 17:24:36

Certains exorcistes, du moins ceux qui croient en l'existence du diable, disaient que celui ci n'aime pas le latin.

Rédigé par : Raoul | 1 sep 2008 17:53:12

J allais souvent à la messe à saint pierre avec ce prêtre. Les choses étaient carrées, la liturgie belle et travaillée...
quel dommage... L Eglise a parfois du mal à mettre en valeur ses talentueux pasteurs...

Rédigé par : midship | 1 sep 2008 17:56:49

C'est normal: il n'y a pas de motu proprio autorisant la messe reformee de Paul VI en Latin!

Et puis une messe qui regroupe en pleine campagne plus de 130 fideles, il y a de quoi etre chocque: c'est une concurence deloyale vis a vis de ses collegues des autres paroisses.

Que voulez-vous donc que l'eveque du lieu fasse d'autre?!

Rédigé par : Michom | 1 sep 2008 18:02:06

Tout simplement écoeurant et affligeant !

Le seul avantage que l'on peut tirer de cette lamentable histoire est que le nouveau curé ait suivi son séminaire en Afrique et non en France (contrée rongée par le matérialisme et dont je crains que l'âme soit définitivement perdue).

Pour avoir entendu une tripotée d'homélies de la part d'une foultitude de prêtres, je puis vous assurer que le contenu du discours des prêtres africains est mille fois meilleur que ceux de certains vieux schnocks soixante-huitards attardés en mal de révolution christo-guévariste.

Mais il est vrai qu'il est de plus en plus difficile d'être prêtre quand certains fidèles sont aussi sots (dirons-nous)... En tous cas, chapeau bas au Père Cheval !

Rédigé par : Xtophe | 1 sep 2008 18:50:23

Y'a toujours de "drôles" de gens qui surveillent durant les messes, j'ai remarqué.

Rédigé par : Eric | 1 sep 2008 19:47:03

Je croyais qu'il n'y avait pas assez de prêtres en Afrique et depuis quelques années on voit partout arriver des prêtres africains . Y a t'il suffisamment de prêtre en Afrique ou sommes nous en train de les attirer en Europe pour pallier le manque de vocations ?

Rédigé par : Onésime | 1 sep 2008 20:08:51

Originaire de cette région, je sais que malheureusement, il ne faut pas attendre grand chose actuellement de l'évéché.

La communauté Saint Martin avait souhaité, il y a quelques années de venir dans ce diocèse, sur Caen. Impossible aussi pour eux.

C'est lamentable.

Rédigé par : BEN | 1 sep 2008 20:58:58

"Ce n'était pas la personne la plus à l'aise pour conduire une paroisse."
Ayant vécu ans l'Ain de 1989 à 1999, j'ai déjà entendu cet argument, à mon avis spécieux...
Ainsi un prêtre était privé de paroisse et ne pouvait alors célébrer sa messe de Paul VI que chez lui.

Rédigé par : Kinzler | 1 sep 2008 21:03:51

le latin est la règle ; les langues vernaculaires sont dérogatoires

CONSTITUTION SUR LA SAINTE LITURGIE
"SACROSANCTUM CONCILIUM"


36. Langue liturgique

§ 1. L'usage de la langue latine, sauf droit particulier, sera conservé dans les rites latins.

§ 2. Toutefois, soit dans la Messe, soit dans l'administration des sacrements, soit dans les autres parties de la liturgie, l'emploi de la langue du pays peut être souvent très utile pour le peuple: on pourra donc lui accorder une plus large place, surtout dans les lectures et les monitions, dans un certain nombre de prières et de chants, conformément aux nommes qui sont établies sur cette matière dans les chapitres suivants, pour chaque cas.

§ 3. Ces normes étant observées, il revient à l'autorité ecclésiastique qui a compétence sur le territoire, mentionnée à l'article 22, § 2 (même, le cas échéant, après avoir délibéré avec les évêques des régions limitrophes de même langue), de statuer si on emploie la langue du pays et de quelle façon, en faisant agréer, c'est-à-dire ratifier, ses actes par le Siège apostolique.

§ 4. La traduction du texte latin dans la langue du pays, à employer dans la liturgie, doit être approuvée par l'autorité ecclésiastique ayant compétence sur le territoire, dont il est question ci-dessus.

Rédigé par : alain21 | 1 sep 2008 21:08:45

Cela fait deux mille ans que le combat continue dans l'Eglise!
A notre époque l'ennemi est dans les murs.
Il n'est pas entré par effraction, certain lui ont ouvert les portes!

Rédigé par : HB | 1 sep 2008 21:46:59

Ce sont ces gens-là qui assurent le succès de la Fraternité Saint Pie X.

Rédigé par : Mourre | 1 sep 2008 22:03:21

Il ne faut pas désespérer. Dieu a plus d'un tour dans son sac. le père Emmanuel Phaka-Nlenzo sera peut-être vraisemblablement une bonne surprise. En effet, cet été, en Morbihan, tout une équipe de prêtres venant de la République Démocratique du Congo est venu soutenir les prêtres locaux. Ce fut un émerveillement. Tous ces prêtres (les séminaires sont pleins !) ont été formés par les Pères Blancs sous l'égide du Cardinal Lavigerie. Son esprit visionnaire a donné d'excellents fruits dans toute l'Afrique et particulièrement au Congo qui vient de subir depuis dix ans [1998 (date de décollage de la mode des mobiles)-2008) un génocide de près de 10 millions de personnes dans le silence le plus complet des média occidentaux !!! Ce génocide épouvantable est dû a l'égoïsme des Occidentaux. En effet, ce pays est très riche en minerai de Coltan (alliage Colombo-Tantalite) indispensable au fonctionnement de nos chers téléphones mobiles. Les Congolais ont donc été massivement exécutés par les Hutus chassés du Rwanda après le génocide de 1994 qui sont venus piller les mines Congolaises de Coltan ! Accueillez-le de tout votre coeur. Il revient de l'enfer !

Rédigé par : Jean d'Agniel | 1 sep 2008 22:06:22

Ca fait rêver! un prêtre muté car célébrant dans la forme ordinaire...

Rédigé par : Portounens | 1 sep 2008 23:02:47


Mais non! que c'est beau l'Unité dans la diversité!!! enfin, la diversité dans l'unité à condition que la diversité soit unique !!!
ça fait 40 ans que c'est comme ça, pourquoi vouloir changer des équipes qui perdent ?

Rédigé par : Steiblen François | 2 sep 2008 18:19:07

Quel dommage...
Un curé admirable
Des sermons comme ont en entend plus
Une liturgie superbe

Des paroissiens qui l'envoient ... dans une maison de retraite c'est bien ça?

Rédigé par : zut | 2 sep 2008 21:37:44

C'est un peu n'importe quoi à Courseulles. Une messe en latin (messe Paul VI même pas traditionaliste) par mois, cela gênait qui si ce n'est quelques intolérants.
A l'abbaye aux hommes à Caen (église Saint-Etienne), tous les dimanches matins à 10h00, il y a une messe (Paul VI) en latin avec chant grégorien. C'est autre chose que les chants ignobles entendus dans les autres messes.

Rédigé par : Jef | 3 sep 2008 21:35:10

J'aimerai que l'on arrête de parler de messe en latin alors qu'il s'agit de chanter le commun de la Sainte Messe en latin ainsi que le Gloria et le Credo
"L'Église reconnaît dans le chant grégorien le chant propre de la liturgie romaine; c'est donc lui qui, dans les actions liturgiques, toutes choses égales d'ailleurs, doit occuper la première place." [Concile Vatican II constitution sur la divine liturgie N°116]
il y en a marre des pr^tres qui se font virer à cause de leur attachement à Rome et au Pape.

Rédigé par : Quentin | 6 sep 2008 10:27:15

Une partie de l'explication de la psychologie de nos évêques tient au fait qu'ils ne sont plus des enfants. Ils sont devenus adultes dans la foi, et les adultes ont bien de la peine à obéir.(air connu!) Ils ont d'ailleurs balancé allègrement par dessus les murs tout ce que leur prédécesseurs avaient adoré, le latin d'abord, le caté, le sens de la messe, et même... le bébé avec l'eau du bain.
Leurs prédécesseurs, eux, étaient restés fidèles à l'esprit d'enfance, et c'est pourquoi les églises particulières avaient su conserver le dépôt de la foi avec piété.
Et voilà que ce que nos évêques avaient balancé avec exultation leur revient en plein nez! PIF! Dur, dur, dur, bien de quoi être amer !!
"En vérité je vous le dis, ceux qui ne ressemblent pas aux petits enfants ne rentreront pas dans le royaume des cieux!"

Rédigé par : Téqui | 11 sep 2008 22:44:25

ET QUAND EST-CE QU' on en aura assez de cet esprit de délation? LAISSONS NOS PRÊTRES ÊTRE DES PASTEURS ,ILS SAVENT BIEN CE QU'ILS FONT QUAND ILS CELEBRENT LE SAINT SACRIFICE DE LA MESSE,EN ETANT FIDELE AU SAINT-PERE,EN CELEBRANT FIDELEMENT POUR AMMENER LES FIDELES DANS LE COEUR DE L'EGLISE:CAD DANS LE COEUR DE NOTRE SEIGNEUR! ET QUE VIVE LA MESSE DE PAUL VI EN LATIN

Rédigé par : N.RICHARD | 12 nov 2008 19:01:56

Cher Midship, où avez-vous vu que Courseulles-sur-mer était en "pleine campagne" ? C'est tout de même une ville balnéaire de 4000 habitants l'hiver, mais 35 à 40 OOO l'été. Alors, 130 personnes à la messe un dimanche de début septembre, c'est encore et malgré tout bien peu !

Rédigé par : fanchon | 19 déc 2008 13:37:39

Bon courage au Père Cheval.Comme vous nous sommes désolés d'avoir un tel Evêque qui ne respecte pas les enseignements de Notre Saint-Père le Pape Benoît XVI pas plus dans le domaine de la Liturgie que de la Fidélité aux Evangiles , Epîtres de Saint Paul et doctrine des Pères de l'Eglise qui nous passent tous le même message d'amour du Christ:Unité dans la Charité.Prions pour que le Saint-Esprit éclaire tous les coeurs de sa Lumière.

Rédigé par : PHILIPPE | 17 fév 2009 17:46:39



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte