Magazine Société

Création d’emploi: fermons les lave-auto automatiques!

Publié le 01 septembre 2008 par Raymondviger

Texte publié pour Reflet de Société

Dossier  Économie

Par une belle matinée d’été, je profite d’une journée de congé pour faire laver mon automobile dans un lave-auto manuel. Ce commerce est situé en retrait des artères principales. Je regarde l’équipe s’affairer autour de mon véhicule. Une gang de 804381_80979376chums qui s’amusent et qui travaillent en équipe. Un des employés a même emmené avec lui son garçon de 8 ans qui s’amuse à jouer au contremaître et qui parle à tous les clients.

Je regarde le prix que je paie pour ce service personnalisé: 5.99$. Possiblement un peu plus cher que le prix d’un lave-auto automatique. Pas grave! Je préfère payer quelques dollars de plus pour encourager la création d’emploi, admirer cette équipe qui s’amuse à prendre soin de mon automobile. Parfois il faut être économe. Mais dans certaines occasions, quelques dollars de plus en valent bien la peine et sont un excellent investissement social.

Je me souviens, certains dimanches matin, d’avoir vu des files de véhicules attendant leur tour dans les lave-auto automatiques. Je me disais que pour chaque lave-auto, ce sont des dizaines d’emplois qui sont perdus.

Je me demande quel est le sacrifice financier que je dois faire pour créer ces emplois. Je décide d’arrêter au lave-auto automatique du coin pour vérifier. On me répond qu’un lavage de base est à 9.19$ sans achat d’essence! En faisant le plein, j’ai un beau gros spécial à 5.99$. J’ai fait répéter le préposé trois fois pour m’assurer que j’avais bien compris. Devant mon incrédulité, il me tend une feuille de spéciaux qui me confirme visuellement et par écrit que j’ai bien entendu. Si je n’achète pas d’essence, le service est plus de 50% plus cher! En faisant l’effort d’encourager cette pétrolière multinationale, le lavage est au même prix! Je n’en croyais pas ni mes yeux, ni mes oreilles.

Moi qui étais prêt à écrire un éditorial pour demander à chaque citoyen de faire l’effort de quelques dollars pour créer de l’emploi, voilà qu’il n’y a aucun effort à faire. On peut créer des emplois sans frais supplémentaires. Et je vous donne en prime le plaisir de regarder une gang d’amis s’amuser avec leurs enfants autour de votre bagnole. Je vous donne aussi en cadeau que dans les lave-auto à la main, il y a moins de chance de bris pour les accessoires de votre automobile et moins d’éraflures…

Finalement, c’est toute une aubaine que je vous offre aujourd’hui. Pour contrer le chômage et la pauvreté de certains milieux, il faut parfois être créatif. Un petit lave-auto manuel ne coûte pas les yeux de la tête à financer. Il ne reste plus qu’à convaincre les millions d’automobilistes qui vont dans les lave-auto automatiques de boycotter les multinationales et d’encourager les initiatives locales. Sans frais supplémentaires, et un sourire avec ça.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymondviger 8675 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine