Magazine France

Rachida Dati ne gardera sans doute plus les Sceaux très longtemps

Publié le 01 septembre 2008 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa

La grossesse de Rachida Dati pourrait être l'occasion de précipiter son départ de la place Vendôme. Il est vrai que le bilan de la ministre de la Justice est particulièrement contesté. D'aucuns la verraient se recycler comme candidate en vue aux élections européennes.

La grossesse de Rachida Dati pourrait être l'occasion de précipiter son départ de la place Vendôme. Il est vrai que le bilan de la ministre de la Justice est particulièrement contesté. D'aucuns la verraient se recycler comme candidate en vue aux élections européennes.
Enceinte d'un peu plus de trois mois, Rachida Dati s'apprête à annoncer la grande nouvelle. Comme souvent, la presse people (Voici et Closer) lui ont coupé l'herbe sous le pied, malgré les dénégations de plus en plus molles de son cabinet. Depuis quelques jours, les intimes de la ministre ne pouvaient contenir des « elle est très heureuse… » aussi sucrés que des faire-part...
Au gouvernement, en revanche, c'est le branle-bas de combat. Le remaniement ministériel prévu de longue date par Nicolas Sarkozy est désormais annoncé pour janvier ou février 2009. Il coïncidera avec la naissance du bébé de Rachida Dati, qui depuis quelques mois était assise sur un siège éjectable en raison d'un bilan ministériel contesté. « Politiquement, la grossesse de Rachida permet de mettre fin à la séquence Garde des Sceaux », confirme l'entourage. La maire du VIIe pourrait intégrer la liste des européennes de mars 2009 en Ile de France, et peut-être même en prendre la tête. Et c'est Patrick Devedjian qui s'installerait place Vendôme, dans la perspective de son remplacement à la tête de l'UMP par Brice Hortefeux.
Pour l'heure, en dépit de la fatigue qui la gagne, la ministre continue ses déplacements sur le terrain. Son agenda est à peine allégé. Tout juste avait-elle séché, le 25 août dernier, la fête de la Libération organisée à son initiative par la mairie du VIIe arrondissement. Car la ministre de la Justice, enceinte pour la première fois à 43 ans, n'est pas du genre à se ménager. A l'instar de Ségolène Royal, ministre de l'environnement de Pierre Bérégovoy, ou de Florence Parly, secrétaire d'Etat au Budget de Lionel Jospin, qui avaient assuré leurs fonctions jusqu'à la veille de leurs accouchements. Rachida Dati, en tous cas, ne semble pas pressée de quitter le gouvernement.
source:http://www.marianne2.fr/index.php

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :