Magazine Politique

Développement durable : les vendeurs d’imposture

Publié le 02 septembre 2008 par Pierre

" Le pétrolier Shell a été condamné pour publicité mensongère. Le groupe se vantait de contribuer au développement durable dans un projet d'exploitation de sables bitumeux. ", titrait Libération mercredi 13 août.

Développement durable : les vendeurs d’imposture
C'est une bonne nouvelle ! Ces dernières années, on voit se multiplier des campagnes de communication de la part de grands groupes qui se servent du thème du développement durable. Le public étant devenu réceptif à cette notion, un produit labellisé " développement durable " bénéficie tout de suite d'une meilleure image.
De même, certains grands groupes (Total, Elf, EDF, Peugeot, Veolia...), dont les activités contribuent à leur manière à l'épuisement des ressources naturelles et à la pollution de l'environnement, ont sauté sur l'opportunité pour changer d'image, et nous faire croire que leur activité défend la planète.

Le problème, c'est que beaucoup de ces campagnes publicitaires exagèrent le mérite du produit vanté, quand elles ne sont pas carrément mensongères. Voir l' enquête de l'Alliance pour la Planète.

Plus grave, elles contribuent à complètement vider de son sens la notion de développement durable.
Prenons la question de l' effet de serre : l'activité humaine rejette dans l'atmosphère des gaz (en particulier du CO2), dont la concentration excessive entraîne l'élévation de la température moyenne. Un développement durable de l'humanité nécessiterait que ces rejets diminuent fortement pour ne pas compromettre l'équilibre de notre planète. Ainsi, pour réduire la hausse des températures, les pays industrialisés se sont engagés à diviser par 4 leurs émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050.

A côté de cela, un constructeur automobile nous fait croire qu'il contribue au développement durable parce que son nouveau modèle rejette 135grammes de CO2 par km, au lieu de 145. Il oublie bien sûr de dire que, la situation actuelle étant tellement préoccupante, si nous voulons éviter d'importants déréglements climatiques, il faudrait faire beaucoup mieux qu'aujourd'hui... et pas seulement un peu moins pire.

Développement durable : les vendeurs d’imposture
Ces entreprises véhiculent donc de manière insidieuse l'idée que le développement durable est une nouvelle mode sympa, une manière de se rapprocher de la nature, de mieux respecter l'environnement. Mais il ne faut pas que les gens se mettent à croire cela ! Diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre devient une nécessité absolue. Cet engagement chiffré, si nous voulons le tenir, nécessitera des efforts considérables de la part de tous les pays, dans tous les secteurs : économique, des transports ou du logement. Nos modes de vie devront également changer. Ces efforts auront évidemment un coût considérable, et il faut que tout le monde l'admette au plus vite.

Honte à ceux qui sapent ces efforts pour vendre plus de bagnoles ou de bidons d'essence !

Fred


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre 381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines